20 Août 2017

Congo-Kinshasa: Application intégrale de l'Accord du 31 décembre - Kitengie Yezu demande à Kabila de réactiver la CENCO !

Devant les Présidents des Partis politiques membres de la Convention des Républicains, une plateforme du Rassemblement des Forces politiques et Sociales Acquises au Changement, aile Limete, Kitengie Yezu, en sa qualité de Président du Bureau politique de la CR, a lancé un appel de sauvetage de la République à Joseph Kabila et sa famille politique.

Il leur a demandé de se ressaisir et de retourner à la table des discussions, sous la médiation de la CENCO, afin de finaliser l'Arrangement Particulier. Kitenge Yezu considère, jusqu'ici, que la mise en place du Gouvernement et du CNSA n'a pas encore été effective.

Il exige, donc, l'application intégrale et stricte de l'Accord de la Saint Sylvestre. Quant au mode désignation du Premier Ministre et du Président du Conseil National de Suivi de l'Accord, il invité la MP à la retenue. C'était au cours d'une matinée politique organisée au siège du MPCR de Jean-Claude Mvuemba, dans la commune de Ngiringiri, hier, dimanche, 20 août 2017.

C'est vers 14 heures que le Président du Bureau Politique de la CR s'est présenté à l'activité politique qui a connu la participation des centaines des militants qui ont abandonné le culte pour venir suivre le message constructif du patriarche.

Après l'hymne national et les deux discours de circonstances dont l'un de la Jeunesse, lu par le Président Vantoto, et l'autre, des Femmes, représentée par Thérèse Ntumba, le patriarche s'est dévoilé, en s'adressant à tout le monde en grand Conseiller.

Il a commencé par rendre hommages au Président du Rassemblement, Feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba, qu'il qualifie de Sphinx, lider maximo, d'homme du peuple... En sa mémoire, il a demandé à l'assistance de se tenir débout et de garder une minute de silence.

De la situation politique

Abordant les questions relatives à la situation politique du pays, il a dit tout haut, sans avoir peur d'être contredit, que «le Congo est malade. Très malade même.

Une maladie caractérisée par la crise protéiforme et dont l'unique responsable demeure la Majorité Présidentielle, à cause d'une mauvaise foi. Loin d'être des adversaires politiques, la MP a créé un climat qui fait croire, aujourd'hui, que le Rassemblement et elle, sont devenus des ennemis politiques ».

Pour lui, la MP a tenté d'affaiblir les œuvres laissées par Etienne Tshisekedi. Parmi celles-ci, il a cité le Rassemblement et l'UDPS. A l'en croire, Tshisekedi n'avait jamais échoué dans tout ce qu'il entreprenait.

Et, par conséquent, le Rassop, ce regroupement politique qui avait été créé à Genval, fruit de son intelligence, ne disparaîtra jamais.

Il en est de même de l'Accord de la Saint Sylvestre, signé le 31 décembre 2017, sous l'égide la CENCO. Qui, pour sa mise en œuvre, exigeait la signature d'un arrangement particulier. Les travaux de son élaboration avaient atteints 98% des arrangements.

Les deux (2) % qui restaient ont conduit à l'émiettement du Rassemblement, devenu, aujourd'hui, une bête à plusieurs têtes.

C'est dans cette optique que lui, en tant qu'unique pionnier et patriarche de cette plateforme, a demandé au Président Joseph Kabila, de relancer la CENCO, qui avait assuré la médiation des discussions directes. Et, que celle-ci, appelée à paître les troupeaux, doit accepter de revenir pour finaliser le travail restant.

En plus, conformément à l'esprit et à la lettre dudit document, que la famille politique de Joseph Kabila ne s'immiscer dans la désignation du Premier Ministre et celui du Président du CNSA qui, naturellement, seront présentés par le Rassop.

Que la CENI publie le calendrier électoral dans le délai déterminé par la feuille du Rassop et qu'elle travaille dans la transparence. Que les prisonniers politiques recouvrent leur liberté. Il s'agit là de tous ceux qui ont été cités dans l'Accord.

Sans oublier la cessation des poursuites contre Moïse Katumbi, Autorité Morale du G7, une des fortes composantes du Rassemblement. Et, enfin, il a insisté sur le respect absolu de la résolution 4348 des Nations Unies qui met en relief l'Accord du 31 décembre.

Contact Félix Tshisekedi- MP et Enrôlement

Par ailleurs, Kitengie Yezu a brisé le silence au sujet de rumeurs qui circulent concernant un prétendu contact entre la Majorité Présidentielle et le Président du Rassemblement, Félix Tshisekedi Tshilombo.

Un des principaux Sages du Rassemblement, le Président du Bureau Politique de la Convention des Républicains a innocenté Félix Tshisekedi. "S'il y a quelqu'un d'insoupçonnable, c'est Félix Tshisekedi", a-t-il rassuré.

Il sied de préciser qu'après son intervention, le patriarche Kitengie Yezu s'est résolu d'aller vers le Bureau d'enregistrement de la CENI, pour accomplir son devoir civique. Il a obtenu sa carte d'électeur comme tout congolais.

Il était accompagné de plusieurs Présidents et Cadres de différents partis politiques composant sa plateforme.

Au sortir de la Salle, répondant à une des questions des journalistes, il a rassuré que les élections auront bel et bien d'ici lieu le 31 décembre 2017, conformément à l'Accord du 31 décembre 2016.

Congo-Kinshasa

Hospitalisé, Diomi Ndongala en appelle à la CNDH pour sa libération

L'opposant congolais Eugène Diomi Ndongala en appelle, ce jeudi 21 septembre, à la Commission nationale… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.