21 Août 2017

Sierra Leone: L'OMS s'efforce de prévenir la propagation des maladies après les coulées de boue

Photo: Olivia Acland/ Al Jazeera
Aminatta et Thomas hors de leur maison à Kroo Bay.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué lundi qu'elle travaillait en étroite collaboration avec le gouvernement de la Sierra Leone pour prévenir la propagation de maladies infectieuses telles que le paludisme et le choléra à la suite de coulées de boue et d'inondations meurtrières la semaine dernière dans la capitale Freetown.

L'OMS travaille également avec des organisations partenaires pour offrir des soins de santé aux blessés et aux personnes déplacées, et pour fournir une aide psychologique aux survivants, a précisé l'agence onusienne dans un communiqué de presse.

Environ 500 personnes sont mortes à la suite des inondations et des coulées de boue qui ont dévasté des communautés entières dans et autour de la capitale de la Sierra Leone et des centaines d'autres sont toujours portées disparues. Alors que des milliers de personnes sont déplacées et des infrastructures locales sont détruites, l'OMS a mobilisé d'importantes ressources humaines, techniques et financières pour répondre à cette situation d'urgence.

« Les coulées de boue ont causé des souffrances extrêmes et des pertes en vies humaines, et nous devons faire tout notre possible pour protéger la population des risques supplémentaires pour la santé », a déclaré Alexander Chimbaru, responsable de l'OMS en Sierra Leone.

En raison des dégâts causés aux réseaux d'eau et d'assainissement, les résidents des zones touchées sont particulièrement vulnérables aux épidémies de maladies infectieuses préexistantes, y compris le paludisme et les affections diarrhéiques telles que la typhoïde et le choléra. La plus récente épidémie de choléra dans le pays a eu lieu en 2012.

L'OMS travaille avec les autorités sanitaires du pays pour maximiser les efforts visant à prévenir et à répondre aux épidémies. Des kits de réponse au choléra, y compris des outils de test rapide, sont distribués dans les zones à risque ; des professionnels de santé sont formés pour reconnaître les signes des principales maladies et l'Organisation envoie de nouveaux kits de réponse au choléra et des kits d'urgence.

« Alors que le gouvernement et l'OMS s'efforcent de renforcer les services de santé dans les zones touchées, nous exhortons également la population à prendre les précautions suivantes pour éviter une éventuelle flambée épidémique : se laver les mains, consommer uniquement de l'eau bouillie ou traitée, utiliser des latrines pour l'assainissement et respecter les bonnes pratiques en matière d'hygiène alimentaire », a ajouté Dr. Chimbaru.

L'OMS apporte également son aide dans le domaine de la prévention et du contrôle des infections dans les établissements de santé et à la morgue de l'hôpital Connaught à Freetown.

En savoir plus

Glissements de terrain en Sierra Leone - La Suisse débloque 400'000 francs

En Sierra Leone, les glissements de terrain ont enseveli de nombreuses habitations de la capitale Freetown. La Suisse… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.