21 Août 2017

Burkina Faso: Attaque du café Aziz Istanbul - Les émouvantes obsèques de deux victimes à Bobo-Dioulasso

«Ce sont les ennemis des musulmans qui font ça. Et c'est nous (les musulmans) qui prenons les pots cassés dans cette affaire», s'est indigné le vice-président de la communauté musulmane de l'ouest du Burkina Faso, Amadou Sanogo, en soulignant «la contribution importante de l'imam Tanon au service de l'islam».

Bien que fermée, la Nation reconnaissante, a rouvert exceptionnellement l'ancien cimetière route de Banankélédaga pour l'enterrement de la dépouille d'Amadou Tanon, imam adjoint de la grande mosquée de Dioulassoba.

Tanon et Diallo séjournaient à Ouagadougou pour y rencontrer deux imams koweitiens (morts dans la même attaque), membres de l'association islamique caritative «Lhya Atouras Aislmiy», basé au Koweït et dont Feu Tanon était le représentant au Burkina Faso.

«Vous avez vu la mobilisation à la place Wara-wara ; c'est dire que la population tout entière de Bobo-Dioulasso a été profondément marquée par ce qui est arrivé», a déclaré le gouverneur de la région de Hauts-Bassins, Antoine Atiou.

C'est sous une fine pluie qu'a eu lieu la «prière des morts». Ensuite, un long cortège composé à majorité de musulmans d'âges différents a conduit à leurs dernières demeures les deux victimes, dont les corps ont été transférés la veille jeudi 17 août à Bobo-Dioulasso.

Burkina Faso

Le gouvernement va sanctionner les partis politiques non en règle

A la date du 23 octobre 2017, 148 partis et formations politiques ont été légalement reconnus… Plus »

Copyright © 2017 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.