21 Août 2017

Afrique: 29es Jeux universitaires Taiwan 2017 - Taipei, capitale du sport universitaire mondial

La 29e édition des jeux universitaires d'été a été officiellement lancée, le samedi 19 août 2017 à Taipei par la présidente de la République de Chine Taiwan, Tsai Ing-Wen. Le show d'ouverture du plus grand rendez-vous sportif et culturel sur le sol taiwanais a tenu toutes ses promesses.

Un spectacle riche en son et lumière, agrémenté d'effets pyrotechniques et « vidéo-morphing » époustouflants a marqué l'ouverture des Universiades (olympiades des universités) 2017, en République de Chine Taiwan.

Pendant près de 5 heures d'horloge, le stade de Taipei, la capitale, a été transformé en gigantesque fresque lumineuse conteuse de l'histoire coloniale et multiculturelle assumée de la Grande Ile, qui a conquis très rapidement sa place parmi les Tigres asiatiques.

Culture, cuisine, hight tech... tous les atouts de Taiwan ont été présentés à la face du monde, le 19 août dernier. L'autre temps fort de l'ouverture des jeux universitaires a été le défilé des délégations participant à Taiwan 2017. Avec Bravo (l'ours, mascotte de Taiwan 2017) en tête de la parade. Le passage des représentants des pays engagés dans la compétition a émerveillé les spectateurs.

11 000 participants de plus de 140 pays

Le passage de la délégation burkinabè, dont les membres étaient vêtus de Faso dan fani et coiffés du légendaire chapeau de Saponé, a suscité des acclamations nourries.

Dans son message de bienvenue, le président de la Fédération internationale des sports universitaires (FISU), Oleg Matutsin, a traduit sa reconnaissance au comité national d'organisation de l'événement, chapeauté par le maire de Taipei, Dr. Ko Wen-Je et aux milliers de volontaires taiwanais qui « œuvrent inlassablement » pour des jeux universitaires exemplaires.

Le président de la FISU fonde l'espoir que Taiwan 2017 puisse faire de Taipei l'une des capitales mondiales des sports. M. Matitsin a souligné que cette édition des universiades est une rare occasion de voir comment des hommes, dans leur diversité culturelle, religieuse, linguistique et de conviction politique, peuvent s'unir autour d'un seul idéal : le sport et les valeurs olympiques dont le fair-play, le respect des règles du jeu, le respect de l'adversaire.

Des valeurs qui, a-t-il ajouté, doivent guider les jeunes athlètes dans leur vie de tous les jours et dans leurs études. Il a d'ailleurs reçu un vibrant témoignage de reconnaissance du maire de la ville de Taipei Ko Wen-Je, manifestement heureux de voir la FISU offrir l'opportunité à la capitale Taiwanaise d'accueillir plus de 11 000 mille athlètes, encadreurs et délégations de 141 pays.

« Les Universiades constituent le plus grand événement sportif jamais organisé dans ce pays... C'est avec un esprit d'ouverture que Taiwan aborde le monde, avançant courageusement ... », a déclaré M. Wen-Je.

Pour le maire de la capitale, les Taiwanais s'inscrivent dans un processus de réalisation de valeurs de progressistes et s'efforcent d'honorer leurs engagements en tant qu'acteurs internationaux contribuant substantiellement au bien-être et à la paix mondiale. Le maire a invité l'ensemble des participants à savourer les charmes d'une ville « sûre, conviviale » où ils seront reçus par les populations, le cœur et les bras ouverts.

De l'avis de nombreux spectateurs, l'ouverture de ces jeux a été un succès organisationnel indéniable à tout point de vue et préfigure le succès de toute la compétition.

A moins que les manifestations de certaines catégories de travailleurs, vite maîtrisées, ne se poursuivent. Mais le maire de Taipei, très remonté, a annoncé au cours d'une conférence de presse, un tour de vis sécuritaire supplémentaire pour qu'il n'y ait pas de perturbations.

Les Burkinabè sans Marthe Koala

C'est parti donc pour 12 jours de compétitions où les meilleurs universitaires ayant su allier performances intellectuelles et sportives rivaliseront dans 22 disciplines individuelles et collectives retenues. Du basket-ball à l'athlétisme en passant par la natation, le tennis, le football, le judo... à chacun sa discipline.

Avec le soutien de l'ambassade de Chine Taiwan, le Burkina Faso est représenté par une délégation relativement étoffée, conduite par Ba Banien Sirima, directeur des sports scolaires, universitaires et de la relève au ministère en charge des sports.

Cinq athlètes défendront les couleurs nationales dans deux disciplines. Il s'agit de Salamata Dah, de Bernice Sawadogo en judo et d'Hugues Fabrice Zango (triple saut), Florian Somé (110 mètres haies) Bienvenu Sawadogo (saut en longueur, 200 et 400 mètres) en athlétisme.

Annoncé au départ, la double médaillée d'or aux derniers jeux de la francophonie à Abidjan, Marthe Koala (100 mètres et heptathlon) est rentrée à Ouagadougou des jeux de Londres pour la circonstance. Mais la championne n'a pu faire le déplacement de Taipei.

Pour des raisons de santé, son encadreur a préféré la ménager, nous a confié le chef de la délégation. Encadrés par Christian Sanou et Bernard Kaboré Yabré en athlétisme, Me Watil Poda en judo, les représentants burkinabè entrent en compétition ce mardi 22 août 2017 en judo avec Bernice Ouédraogo, puis Salimata, Bienvenu Sawadogo et Hugues Fabrice Zango le jour suivant pour les qualificatifs. Il faudra attendre le 27 août pour voir le dernier athlète burkinabè, Florian Somé entrer en piste.

Afrique

2016 – Année de tous les records pour la BAD

L'année dernière a été faste pour la Banque africaine de développement (Bad).  Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.