21 Août 2017

Cameroun: Affaire Mgr Jean-Marie Benoît Bala, Grève de la faim - Lettre du Commandant Kissamba adressée à Monseigneur Jean MBARGA, Archevêque Métropolitain de Yaoundé

Objet : Sollicitation de l'hospitalité de la Cathédrale « Notre Dame des Victoires » de Yaoundé pour une grève de la faim de trois jours en son parvis pour demander la vérité sur la mort de Monseigneur Jean-Marie Benoît BALA Evêque de Bafia.

Monseigneur,

Je vous présente mes très respectueux hommages. Je suis le benjamin et dernier survivant des leaders de la lutte pour l'Unification et l'Indépendance de notre pays. Après l'assassinat de notre collègue, Ernest OUANDIE, Président du Comité Révolutionnaire de l'UPC par fusillade sur la place publique à Bafoussam le 15 Janvier 1971, je fus l'auteur de la Déclaration de l'UPC condamnant en Mai 1972 l'annexion du Cameroun Occidental par le régime de M. Ahmadou Ahidjo en violation flagrante de la Constitution et des Accords de Foumban de 1961 qui stipulaient que le statut Fédéral de la République Fédérale du Cameroun ne pourrait être modifié que par consensus négocié des deux parties anglophone et francophone.

Monseigneur,

J'ai été d'autant plus profondément choqué et interpellé par l'assassinat de Monseigneur Bala, Evêque de Bafia, crime que le régime tente de camoufler en noyade, que mon propre petit frère, le Révérend Pasteur Ebénézer Mamia Woungly-Massaga, ancien Directeur d l'Eglise Protestante Africaine (EPA) et ancien Secrétaire Général de la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques du Cameroun (FEMEC) fut assassiné en 2003 par la mafia du parti au pouvoir, crime qui fut maquillé en accident par le SED et qui resta donc impuni.

Voilà pourquoi, après avoir eu l'honneur d'être aimablement reçu par Monseigneur Kleda, Archevêque Métropolitain de Douala et Président de la Conférence Episcopale Nationale du Cameroun (CENC), je viens humblement prier votre Excellence de bien vouloir m'accorder l'autorisation de faire une grève de la faim de trois jours sur le parvis de la cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé, du Mercredi 23 Août Vendredi 25 Août 2017 , pour demander que la lumière soit faite sur la mort de Monseigneur Jean Marie Benoît Bala.

1° Nous voulons renforcer notre demande aux Evêques du Cameroun d'oser recourir aux vraies armes dont l'Eglise dispose contre le Dictateur, au lieu de s'en tenir à une plainte qui n'aboutira à rien, notamment de convoquer une Session Extraordinaire de la Conférence Episcopale Nationale du Cameroun pour envisager l'excommunication du Président Biya et d'autres mesures pour mettre fin à l'impunité des assassinats des hommes de Dieu.

2° Nous voulons aussi interpeller les partis politiques camerounais qui se sont illustrés par une passivité et un silence scandaleux face aux assassinats des hommes d'Eglise et à l'impunité dont ces crimes ont bénéficié.

3° Nous voulons enfin tenter de réveiller nos compatriotes qui votent pour le parti des grands voleurs et des assassins impunis pour leur exprimer la lassitude du pays qui veut le changement.

Monseigneur,

Le Modérateur de la Paroisse de Nkomnkana de l'Eglise Protestante Africaine à Yaoundé, le Révérend Mamia Emmanuel nous a exprimé sa disponibilité à accueillir dans un esprit œcuménique cette grève de la faim dédiée à Monseigneur Jean Marie Benoît BALA et au Révérend Ebénézer Mamia Woungly-Massaga, au cas où elle serait jugée inopportune par l'épiscopat catholique ; mais nous avons le vif espoir que votre Excellence agréera notre requête.

Veuillez donc recevoir, Monseigneur, l'expression de notre très haute Considération.

Ngouo Woungly-Massaga Cdt Kissamba, Vétéran de l'UPC et de l'ALNK. En voie d'intégration au MRC du Pr Maurice Kamto

Cameroun

Marseille - Garcia n'en veut pas à Zambo Anguissa

Marseille et Zambo Anguissa ont arraché un nul précieux sur le terrain de Bordeaux ce dimanche en… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.