21 Août 2017

Burkina Faso: Entrepreneuriat et employabilité des jeunes - Le Projet "JEM Centre-Est" officiellement lancé

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Burkina Faso, a lancé, le jeudi 17 août 2017 à Tenkodogo, le projet de renforcement de l'employabilité et de l'entrepreneuriat des jeunes pour réduire les risques de migration irrégulière dans la région du Centre-Est au profit des jeunes, dénommé «Projet Jeunesse, emploi et migration (JEM Centre-Est)».

En initiant le projet de renforcement de l'employabilité et de l'entrepreneuriat des jeunes pour réduire les risques de migration irrégulière dans la région du Centre-Est au profit des jeunes, dénommé «Projet Jeunesse, emploi et migration (JEM Centre-Est)», l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Burkina Faso et ses partenaires veulent apporter une solution durable à la question de l'emploi chez les jeunes, en raison de leur faible niveau d'employabilité et des difficultés d'accès aux moyens de production.

D'un coût de plus de 3 millions d'euros pour une durée de 3 ans, le «Projet JEM Centre-Est», entend contribuer au développement socio-économique au Burkina Faso et freiner la migration irrégulière vers les pays industrialisés à travers la lutte contre la pauvreté et le chômage par le renforcement de l'employabilité et des capacités entrepreneuriales des jeunes de la région du Centre-Est.

L'objectif général du projet est de promouvoir des Activités génératrices de revenus (AGR) et l'employabilité des jeunes en guise d'alternatives en vue de réduire les risques de migration irrégulière dans cette partie du Burkina Faso.

Financé par la coopération italienne au développement et la coopération belge au développement, le projet «JEM Centre-Est» sera mis en œuvre en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse, de la formation et de l'insertion professionnelle (MJFIP) ainsi que d'autres ONGs.

Le Secrétaire général de la région (SGR), Abdoulaye Bassinga a relevé que bien que la raison économique liée aux manques d'opportunités soit souvent invoquée par les migrants en guise de justification pour tenter l'aventure, il est fort étonnant de noter que le Centre-Est est une zone à fortes potentialités et à vocation à la fois agropastorale et commerciale.

Il s'est en outre réjoui de savoir que ce projet arrive à point nommé pour la jeunesse de sa région et salué la stratégie innovatrice du projet qui entend développer une approche holistique qui vise à sensibiliser, former et autonomiser les jeunes en appuyant de manière efficiente et efficace les AGR.

Les bénéficiaires du projet sont essentiellement les jeunes de 18 à 35 ans et les personnes vulnérables telles que les femmes et les personnes handicapées dans les trois provinces de la région que sont : le Koulpelogo, le Kourittenga et le Boulgou.

Encourager les jeunes à entreprendre

750 jeunes seront identifiés et formés aux techniques de création de micro-entreprises et 375 d'entre eux bénéficieront d'appui technique et financier pour créer leurs propres entreprises.

La chargée du projet JEM Centre-Est à l'OIM, Marie Stella Ndiaye a précisé attendre des bénéficiaires que les projets qui seront financés puissent avoir une pérennisation et être des incubateurs d'autres initiatives, en mettant à profit leurs expériences à travers la formation qu'ils auront, mais aussi leurs aptitudes à entreprendre et à pouvoir inspirer d'autres jeunes à entreprendre.

«Ce projet s'inscrit dans la stratégie qui vise à atteindre les jeunes plus exposés à la tentation de la migration irrégulière, à travers une offre de formation et de financement accessible et qui constitue de nouvelles voies et solutions innovantes pour résoudre les défis de la migration irrégulière», a ajouté Marie Stella Ndiaye.

L'attaché de coopération à l'agence italienne pour la coopération au développement au Burkina Faso, Bruno Gennaro Gentil a aussi indiqué que soucieux du phénomène dangereux de migration irrégulière des jeunes, le gouvernement italien, à travers son agence pour la coopération au développement, s'est engagé pleinement à renforcer l'entreprenariat et l'employabilité des jeunes burkinabè pour réduire les risques de migration irrégulière.

Le secrétaire général du ministère de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l'insertion, Brice Noël Nédogo, a fait savoir que son département est partie prenante dans la mise en œuvre dudit projet dans l'optique de réduire la migration irrégulière dans la région du Centre-Est.

Il a pour ce faire rassuré les jeunes de l'attention particulière que les autorités de son département portent au projet et leur disponibilité à accompagner tous les acteurs impliqués pour un franc succès dans la mise en œuvre du projet «JEM Centre-Est» au profit de toute la jeunesse.

Burkina Faso

Procès de Safiatou Lopez - La coalition Bori Bana dénonce «une cabale judiciaire»

Le jeudi 21 septembre 2017, la militante et membre fondateur de la Coalition Bori Bana, Safiatou Lopez, qui a… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.