21 Août 2017

Mali: Afrobasket Bamako 2017 - Le Sénégal bat difficilement la Rd Congo

Bamako : L'équipe nationale féminine de basket continue sa lancée victorieuse lors de cette 25ème édition de l'Afrobasket Bamako 2017. En effet, après la Guinée (105-39), le Mozambique (76-67), les Lionnes ont battu, hier, au palais des sports Salamatou Maiga, le Congo (70-63).

Plus puissantes, plus imposantes dans la raquette (39 rebonds), les Congolaises ont mené le jeu pendant le premier quart temps (24-20). Deux tirs à trois points en début du deuxième quart temps par Oumoul Thiam ont miné le moral de ces dernières, enfin distancées. Les Lionnes, très présentes défensivement, ont tenté de « boxer » l'intérieure Bernadette Mudju Ngoyi (N° 14 et meilleure marqueuse de son équipe), afin d'affaiblir le Congo. Une stratégie peu payante car elles n'ont pu mener que de 3 points d'écart à la mi-temps.

De retour des vestiaires, la rencontre ne change pas de visage ; jusqu'au dernier quart temps, les championnes d'Afrique ont, en effet, défendu une maigre avance (58-50 à la fin de la troisième période). Le Congo a pu compter sur ses deux joueuses : Bernadette (12 points) et Chanel Modiri (12 points) pour leur tenir tête. Cette dernière a notamment été déterminante dans le troisième quart temps, où son adresse a permis à son équipe de rester dans le match. D'une manière générale, les Congolaises ont été efficaces sur les tirs primés (15, 4% à trois points contre 11,1 pour les Lionnes). Mais les Sénégalaises, à la rotation beaucoup plus importante, ont fini par s'imposer (70-63) à la fin du match.

Une troisième victoire pour l'équipe du Sénégal qui va rencontrer, mardi prochain, l'Egypte pour sa quatrième sortie dans le groupe B.

Réactions

Natacha Teba Mambengya, capitaine du Congo

« Nous avons tenu tête jusqu'au dernier quart temps »

J'avais appris que le Sénégal est le tenant du titre. Nous sommes déjà fières de jouer avec une grande nation de basket. Les joueuses se sont données à fond mais malheureusement nous avons perdu. Je pense que je suis fière de mon équipe, car nous avons tenu tête jusqu'au dernier quart temps. Cette défaite nous encourage pour les matchs à venir. Le Sénégal a plus d'expérience que nous et il faut le reconnaître. Nous avons cru jusqu'au bout que la victoire était possible face au Sénégal, mais il y a de petites choses que nous n'avons pas. Nous sommes venues pour nous battre, nous avons deux autres matchs à livrer avant la fin de la première phase.

Papy Shamwange Kakunde, coach du Congo

«J'ai apprécié la détermination de mes joueuses»

Nous savions que nous avions en face les championnes en titre et que rien n'était impossible.

Je pense que nous avons développé un jeu qui a mis le Sénégal en difficulté, mais il y a eu des occasions de tirs ouverts. Ce que j'ai apprécié, c'est la détermination de mes joueuses, elles y ont cru parce que ce sont deux nations rivales pour qui connaît l'histoire de l'Afrobasket. nous tenions à faire face au Sénégal, mais je les félicite en toute sportivité.

Nous allons mieux nous préparer pour la suite de la compétition.

Aya Traoré, capitaine du Sénégal

« Nous nous sommes battues pour avoir le dernier mot »

Tout d'abord, je félicite mes coéquipières, elles se sont battues pendant 40 minutes.

C'était un match très agressif et physique. Contre la Rdc, cela n'a jamais été facile. Dieu merci, nous avons gagné la rencontre. C'est une bonne équipe qui a un jeu intérieur présent, mais nous nous sommes battues pour avoir le dernier mot.

Nous essaierons de nous améliorer au fur des matchs ; c'est d'ailleurs bon pour le moral d'enchaîner des victoires. Nous avons une pause ce lundi, mais cela ne veut pas dire que nous allons lâcher prise.

Moustapha Gaye, coach du Sénégal

« Le plus important, c'était de négocier pour gagner le match »

Nous avons eu chaud, car c'était un match compliqué dans l'approche. On donnera un peu de crédit à mes déclarations quand je dis qu'en Afrique, maintenant, nous ne sommes plus les meilleurs comme il y a 10 ans. Les équipes se valent et se tiennent de très près. Le plus important, c'était aujourd'hui de négocier pour gagner le match. Les équations étaient multiples parce qu'aucune joueuse dans le championnat ne peut arrêter la Congolaise Bernadette (n°14), c'est la meilleure. Nous avons su travailler en équipe pour chercher des solutions afin de gagner le match. Je dis bravo à mes joueuses, ce n'était pas évident. C'est une excellente équipe du Congo.

Mali

Le PAM reçoit un don de 500 000 euros de l'Italie pour le programme des repas scolaires

En proie depuis 2012 à l'insécurité due au conflit armé dans le nord du pays et aux… Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.