21 Août 2017

Ile Maurice: Solas Beo, Tech Company et Calendula - Les Seychelles face à un scandale impliquant Maurice

Un trou de Rs 228 millions (5,7 millions d'euros). C'est ce qu'a révélé un rapport de 46 pages, en date du 21 juillet, de Gamini Herath, vérificateur général des Seychelles, et présenté à l'Assemblée nationale par le chef de l'opposition, Wavel Ramkalawan, dans les caisses nationales.

Il s'agit de paiements effectués par l'Agence nationale de lutte contre la drogue des Seychelles (NDEA) et l'Unité de renseignement financier (FIU), à une société enregistrée à Maurice et ensuite à deux compagnies offshore enregistrées aux Seychelles, mais qui ont des comptes avec une banque commerciale mauricienne.

Selon le rapport de Gamini Herath, Solas Beo Inc est une société enregistrée à Maurice le 10 décembre 2007 et domiciliée à l'adresse de Beresford Trust & Corporate Services Ltd, 1001, Alexander House, 35 à la cybercité d'Ebène. Toutefois, un constat de visu dimanche 20 août 2017 a révélé que ces deux sociétés n'y sont plus. Un gardien de l'immeuble rencontré a uniquement affirmé être familier avec le nom Beresford Trust. Il a dit ne pas en savoir davantage.

Solas Beo n'est plus active

Puis, au moment de cet audit qui a démarré fin mars, Solas Beo était toujours active. Ce qui, après une vérification sur le site de la Mauritius Network Services Ltd, n'est plus le cas aujourd'hui. Et selon le rapport, les noms des directeurs et actionnaires de la compagnie n'ont pu être déterminés.

Pourtant, la NDEA et la FIU, à travers la Banque centrale des Seychelles, ont effectué des paiements régulièrement de 2009 à 2015, sur le compte en euros (no 7643621) de Solas Beo Inc, avec une banque commerciale aux Seychelles. Des paiements approuvés par le ministère des Finances, à la requête des responsables de la FIU et de la NDEA d'alors, Declan Barber et Niall Scully respectivement, deux Irlandais. Solas Beo a reçu 42 millions de roupies seychelloises de la FIU et 48,8 millions de roupies seychelloises de la NDEA.

Tech Company Ltd et Calendula Ltd

Une autre société, Tech Company Ltd, enregistrée avec la Financial Services Authority des Seychelles, le 1er avril 2011, comme une international business company, a, elle, bénéficié, de 2013 à 2016, de 18,4 millions de roupies seychelloises de la NDEA, à travers la Banque centrale. L'argent a été versé sur un compte en euros (280100134xxxx) d'une banque commerciale mauricienne.

Pareil pour Calendula Ltd, enregistrée avec la Financial Services Authority le 5 mars 2013 comme une international company. Elle a touché 60 944 roupies seychelloises de la FIU, sur un compte en euros (00280100134xxxx) de la même banque commerciale mauricienne que Tech Company Ltd.

Informations manquantes

L'audit révèle aussi que dans la majorité des cas, les originaux des factures étaient manquants. Tout comme des informations de base telles qu'adresse mèl, numéro de téléphone, signature, numéro de facture de la société.

De plus, une des factures en date du 15 juillet 2015 de Calendula était en fait sur un papier avec l'en-tête de Solas Beo. En-tête qui a été biffé à la main pour être remplacé par le nom de Calendula.

L'assurance du président Danny Faure

Selon la Seychelles News Agency, le président seychellois Danny Faure, en conférence de presse, mercredi, a déclaré au sujet de ce rapport, que la FIU et la NDEA sont passées à la loupe par le Comité des finances et des comptes publics, à l'Assemblée nationale.

«En tant que président, je dois faire en sorte que l'argent public soit bien dépensé et comptabilisé. Je m'attends que les autorités concernées répondent aux questions pour mettre au clair les faits», a-t-il dit. Indiquant qu'il respectait toutes les institutions et qu'il n'a pas l'intention de s'ingérer dans le processus d'enquête.

Wavel Ramkalawan: «Nous avons bénéficié de la collaboration de la FSC»

Interrogé par l'express dimanche 20 août 2017, Wavel Ramkalawan, le leader de l'opposition des Seychelles, a révélé que la Financial Services Commission (FSC) a collaboré avec le ministère des Finances seychellois dans cette affaire. «J'ai vu les informations envoyées au ministère.» Il ajoute que les représentants des autorités concernées seront entendus par le Comité des finances et des comptes publics, à l'Assemblée nationale, le 29 août. Comité qu'il préside.

«Nous allons consacrer une journée entière à écouter et à poser des questions à la police, aux militaires, aux gens de la Seychelles Revenue Commission, à ceux de l'Ethics Commission. Après, nous rédigerons notre rapport qui sera présenté à la reprise de l'Assemblée nationale, le 12 septembre.»

Wavel Ramkalawan allègue aussi que la personne en charge d'une des compagnies offshore enregistrées aux Seychelles et qui est citée dans le rapport du vérificateur général est l'épouse d'une personnalité des Seychelles qui a occupé jusqu'à récemment un poste suprême. Et dont le conjoint a aujourd'hui des liens étroits avec Maurice et les Seychelles. «La dame sera aussi convoquée pour nous donner des détails.»

Ile Maurice

Métro Express - «Rs 12,9 milliards pour les cinq stations surélevées»

Rs 37,1 milliards. C'est la somme totale qui devrait être déboursée pour la mise sur rail du… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.