22 Août 2017

Angola: Priorité du prochain président angolais

A la veille des législatives en Angola, les relations économiques entre l'Angola et la RDC mais aussi les questions sécuritaires et celle des réfugiés s'imposent tout en haut de l'agenda du futur gouvernement à Luanda.

Un récent rapport publié par le think tank britannique Chatham House souligne que la République démocratique du Congo sera la première priorité du prochain président angolais. A la veille des élections législatives en Angola, dont le parti au pouvoir le MPLA est favori,de nombreuses questions liant les deux pays s'imposent tout en haut de l'agenda du futur gouvernement à Luanda.

Il s'agit notamment du poids des refugiés congolais qui sont nombreux sur le sol angolais. Selon les autorités angolaises, plus de 50.000 Congolais sont arrivés depuis avril dernier, tous fuyant les violences dans la région du Kasaï.

Selon le rapport de l'Institut Chatham House, le Haut Commissariat des Réfugiés en Angola a déjà demandé un soutien financier de 6,5 millions de dollars pour subvenir aux besoins des réfugiés.

Donc, la crise qui perdure en RDC inquiète particulièrement le gouvernement angolais qui, comme le souligne le rapport, ne voit d'autre issue que de dénouer la crise congolaise afin d'endiguer le flux de réfugiés.

Cette hypothèse est d'ailleurs soutenue par le juriste et analyste politique congolais Jacques Ndjoli. Ce professeur de droit constitutionnel à l'université de Kinshasa rappelle qu'au-delà de la crise politique, les intérêts économiques communs poussent les deux pays à agir ensemble:

" La question de l'exploitation du pétrole en haute mer, ce qu'on appelle la zone d'intérets communs, la ZUC, au-delà de cela, vous savez ce qui se passe sur la frontière dans le Bas-Congo, au niveau de Lufu ou du côté du Kasaï vers Luiza, et pour cela, il faut que la gouvernance démocratique qui s'installe en Angola s'installe aussi ici."

L'Angola a déjà été dans le passé l'allié principal de la RDC

Cela pourrait se reproduire,d'après Jacques Njoli. Selon cet analyste congolais, la RDC est actuellement sous influence des pays voisins de l'Est. Donc une influence croissante de l'Angola pourrait changer la donne:

"Si l'Angola imprime une nouvelle vision de relations pour innocemment créer cette culture politique démocratique de l'Ouest qui va embraser le Congo, cela peut contrebalancer la culture politico-militaire de l'Est qui était soutenue par le Rwanda et l'Ouganda."

Rappelons que pendant la guerre de 1997 contre Laurent-Désiré Kabila, l'Angola était du côté de Kinshasa pour contrecarrer l'assaut des mouvements rebelles soutenus à l'époque par le Rwanda et l'Ouganda.

Angola

La paralysie de la cimenterie de Cuanza Sul pourrait licencier 123 travailleurs

Une éventuelle paralysie de la cimenterie de Cuanza Sul (FCKS), à compter du 01er novembre 2017, pourrait… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.