22 Août 2017

Sénégal: Mbagnick Ndiaye reçoit la délégation sénégalaise des jeux de la francophonie - Patriotisme et engagement

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, a reçu hier, lundi 21 août, la délégation sénégalaise aux 8e Jeux de la Francophonie, dans les locaux de son département.

Ils sont trois, dans les disciplines culturelles, à nous avoir rapporté des médailles : une médaille de bronze en littérature, catégorie « nouvelles » pour l'écrivain Mohamed Mbougar Sarr, et deux médailles d'argent, respectivement pour la chanteuse Moona et pour le peintre Mbaye Babacar Diouf. Au cours de cette audience, Mbagnick Ndiaye a annoncé que la délégation et les candidats eux-mêmes seront inscrits à la police d'assurance de santé pour ainsi adhérer à la mutuelle des acteurs culturels.

Par la voix du Professeur Masssamba Guèye, la délégation qui a accompagné les jeunes qui ont représenté le Sénégal lors des 8e Jeux de la Francophonie à Abidjan, s'est dite très fière de leur patriotisme, et de leur engagement. « Ces jeunes ont représenté d'une façon extraordinaire le Sénégal. Ils ont toujours été à l'heure et en règle, nous avons aussi une jeunesse saine, créatrice et entrepreneure.

Ils ont surtout marqué les esprits par leur discipline incontestable, et à chaque fois qu'on leur a parlé, ils nous ont toujours prêté oreille et appliqué à la lettre ce qu'on leur conseillait. Je suis surtout marqué par la réaction de l'un de nos jeunes, l'artiste Balla Ndao qui n'a pas hésité à aller acheter le matériel nécessaire qui retardait le démarrage de l'atelier, pour tous les 53 pays qui devaient participer. Le Sénégal dispose de la force à être leader dans tout, bien vrai que nous n'avons pas encore atteint le sommet ».

Dans les disciplines culturelles, le Sénégal s'en tire plutôt bien, avec la médaille de bronze en littérature, catégorie « nouvelles » pour l'écrivain Mohamed Mbougar Sarr, et deux d'argent respectivement pour Mbaye Babacar Diouf, en peinture, et Moona dans la catégorie « chanson ».

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, qui les recevait hier, lundi 21 août, s'est réjoui qu'après sept éditions de Jeux de la Francophonie, le Sénégal soit parvenu cette année à décrocher trois médailles. « Vous méritez des éloges, des acclamations parce que le Président avait insisté à ce que vous représentiez dignement votre nation et vous avez réussi. Il y'a un arrêté au niveau du ministère du Sport qui élabore un ensemble de différentes médailles avec chacune son équivalence de récompense. L'ampleur varie en fonction de la catégorie de la médaille obtenue et j'aimerais bien qu'il en soit de même au niveau du ministère de la Culture. Nous allons voir les protocoles pour ce projet avec le Président. Mais en attendant, dira le ministre, je vous invite à aller adhérer à la mutuelle des acteurs culturels».

Le médaillé d'argent en peinture, Mbaye Babacar Diouf, laissera entendre qu'il aurait voulu aller plus loin, mais que la volonté de Dieu en a décidé ainsi. Il a salué la collaboration du ministère ainsi que son engagement et son soutien. Le médaillé de bronze en littérature, Mohamed Mbougar Sarr, a quant à lui présenté son tout nouvel ouvrage, «Silence du chœur», (Présence africaine) un livre qui raconte l'arrivée de 72 hommes, «immigrés », « réfugiés » ou « migrants », « dans un bourg de la campagne sicilienne ».

La chanteuse Moona, qui a remporté une médaille en argent pour le hip-hop, s'est dite « très fière d'avoir représenté ma nation et d'avoir apporté quelque chose. Etre femme n'est pas un frein pour participer à la culture urbaine. J'encourage les filles à prendre des initiatives et à prendre part dans les organisations qui valorisent la culture urbaine », dit-elle.

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.