23 Août 2017

Cameroun: Quelle alternative à la Zone Franc?

Photo: sudonline
Des billets de banques en franc CFA

Rappelons ici qu'au moment de la creation de la Zone Franc au lendemain de la seconde guerre mondiale les Etats membres de la Zone Franc etaient tenus de deposer 100% de leurs reserves de change dans le Compte d'operations et qu'a l'issue de longues et difficiles negociations avec la France nos Etats ont obtenu que ce pourcentage soit rabaisse a 65% puis a ce jour a 50%.

Je propose maintenant que nos Chefs d'Etat poursuivent dans la meme lancee que leurs illustres predecesseurs et essayent, toujours par voie de negociation, d'obtenir de la France un nouvel allegement substantiel de ce pourcentage qui le ramenerait cette fois a 35% voire a 25% car le niveau actuel de 50% nous semble encore trop lourd a supporter et inequitable pour nos Etats.

Ce ne serait donc qu'en cas d'echec de ces nouveaux pourparler que nous devrions envisager de prendre notre destin entre nos propres mains et de voler de nos propres ailes.

Il faudrait alors nous resoudre a repenser une architechture monetaire alternative a la Zone Franc.

C'est ce que nous nous proposons de faire ici pour la zone de la Beac selon un modele aisement transposable a la sous-region de l'Afrique de l'Ouest.

Mais quelques definitions s'imposent au prealable:

La Cemac - Le Cemac

La Cemac (feminin) designe ici la communaute economique et monetaire de l'afrique centrale.

Le Cemac (cmk) (masculin) serait le nom de la nouvelle monnaie de la Beac suivi par son abbreviation symbolique entre les parentheses.

Arrimage du Cemac au DTS:

Le Cemac serait arrime au Droit de Tirage Special(DTS) qui est un panier des cinq devises les plus utilisees dans le commerce mondial a savoir: le Dollar des Etats Unis d'Amerique, l'Euro, la Livre Sterling, le Yen Japonais et le Yuan Chinois.

La valeur du DTS par rapport a chacune de ces 5 devises qui le composent est publie quotidiennement par le Fonds Monetaire International(FMI).

En proposant de rattacher le Cema au DTS je propose en fait de le faire flotter par rapport a chacune de ces 5 devises qui le composent donc par rapport a l'Euro.

La composition du DTS est relativement stable:elle ne change qu'une fois tous les cinq ans en fonction de la part relative des devises composantes dans le commerce mondial.

L'arrimage du Cema au Dts aurait l'avantage d'introduire plus de flexibilite dans la determination du taux de change et donnerait une certaine marge de manoeuvre pour lutter contre les transferts speculatifs de fonds sur l'exterieur.

Parite du Cema par rapport au DTS:

Initialement le Cema serait au pair avec l'Euro

Cela signifie que sa parite initiale par rapport au Dts resulterait de la parite fixe du Cfa par rapport a l'Euro(1 Euro pour 656 Cfas) relativement a la valeur du Dts a ce moment par rapport a l'Euro.

Modifications de parite :

La parite du Cema serait susceptible d'etre modifiee compte tenu des exigences de la situation economique et financiere de la sous-region par le Gouverneur de la Beac qui en deciderait du bien fonde dans le cadre d'une large delegation de pouvoirs des Etats membres.

Devaluation :

Un tel changement de parite comme toute devaluation n'aurait pas que des aspects negatifs. Elle peut en effet contribuer a reduire un deficit structurel de competitive a l'instar de celui dont nous souffrons par rapport a notre principal partenaire commercial dans la sous-region:le Nigeria.

La cooperation monetaire dans la Cemac:

Elle ne serait plus regie que par un seul principe fondamental:la centalisation des reserves de change.

La centralisation de tous les avoirs exterieurs des Etats membres au niveau de la Beac eloignerait le spectre de la balkanisation de la zone en monnaies nationales Un tel emiettement monetaire sonnerait a coup sur le glas a la cooperation monetaires entre les Etats membres.

Les reserves de change seraient librement deposees et gerees en toute souverainete par la Beac dans un compte courant qu'elle ouvrirait en son nom sur les livres de la Banque Nationale Suisse(BNS) et dont les modalites de fonctionnement et de rendement seraient librement negociees entre les deux parties.

Comite de Politique Monetaire de la Beac:

Le Comite de Politique Monetaire de la Beac (CPM) demeurerait responsable de la definition et de la mise en oeuvre de la politique monetaire et des changes du Cema. Il se reunirait toujours a l'initiative et sous la presidence du Gouverneur de la Beac mais le Tresor Francais n'y siegerait plus.

Les autres organes de decision de la Beac:

Outre le Comite de Politique Monetaire les organes de decision de la Beac se composent actuellement du Comite Monetaire Mixte et du Conseil d'Adminstration.L'accession de la Beac a l'independance monetaire entrainerait la suppression pure et simple du Comite Monetaire Mixte dont l'existence deviendrait sans objet et se traduirait comme pour le Comite de Politique Monetaire par le retait de la representation de la France au Conseil d'Administration de la Beac.

Assistance technique:

La Banque Nationale Suisse(BNS)pourrait se voir confier par la Beac une mission de formation de son personel d'encadrement necessaire dans des domaines pointus pour lesquels cette derniere manquerait d'expertise.

D'une maniere plus generale elle pourrait etre sollicitee pour transmettre son savoir faire dans les domaines tels que la politique monetaire, le placement des reserves de change ainsi que la fabrication des billets de banque et des pieces de monnaie.

Dans ce dernier domaine la Beac pourrait gagner a explorer les possibilites de cooperation avec la societe suisse basee a Lausanne (KBA-GIORI) en partenariat avec la BNS.

En savoir plus

Franc CFA - Devons nous quitter la zone frnc pour créer notre propre monnaie ?

Ancien Conseiller du Gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique Centrale (Beac) je voudrais apporter ma modeste… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.