23 Août 2017

Sierra Leone: Inondations - A Kroo Bay, les habitants ont appris à se protéger

Dix jours après des inondations qui ont fait au moins 500 morts à Freetown, les secouristes sont toujours à la recherche de centaines de disparus. A Kroo Bay, un vaste bidonville de la capitale touché plusieurs fois par les inondations, les habitants ont appris à se prémunir des drames récurents qui frappent le pays à la saison des pluies.

Avant d'accéder à la porte d'entrée de la maison d'Alie Tholley, il faut monter des hautes marches en pierre, jusqu'à se retrouver à environ deux mètres du sol.

Par trois fois, ces dernières années, ce petit commerçant du bidonville de Kroo Bay a vu son habitation détruite par des inondations. Père de huit enfants, il a donc pris le taureau par les cornes.

« J'ai renforcé les fondations avec de l'acier et j'ai mélangé des pierres à du ciment pour rehausser le plancher, tout en élevant la toiture.

Depuis deux ans, ma maison résiste aux inondations », se félicite Alie Tholey, alors que dans une autre maison, une femme a surélevé son lit à environ 1m50 du sol.

Repérer les signes avant-coureurs

Kroo Bay, le plus vaste bidonville de Freetown, est situé en bordure de l'océan. Cette zone d'habitats informels subit régulièrement les conséquences de la saison des pluies.

En 2015, des inondations, qui avaient fait 10 morts dans la capitale, avaient entrainé la destruction de nombreuses maisons de fortune de Kroo Bay. Depuis, les habitants ont appris à repérer les signes avant-coureurs des inondations et à agir en conséquence.

« Ils vous disent que si le niveau de la mer augmente, c'est qu'une inondation va se produire. S'il pleut beaucoup aussi. D'autres communautés vous disent qu'avant une inondation, l'odeur de la mer change.

Dans ce cas, ils utilisent un mégaphone pour prévenir les gens et leur dire d'aller dans les centres communautaires, de se réfugier plus haut sur la route ou de rejoindre un endroit sûr », explique Abdulai Kamara, un responsable de l'ONG YMCA, spécialisée dans la prévention des catastrophes dans les bidonvilles.

Des mesures qui ont permis de sauver des vies

L'ONG forme aussi les habitants à dégager efficacement les détritus qui bloquent les canalisations. Ils sont souvent charriés par les petits cours d'eau qui traversent le bidonville avant de se jeter dans l'océan. Et Abdulai Kamara en est certain : cet ensemble de mesures a permis de sauver des vies à Kroo Bay, la semaine dernière.

Le dernier bilan des coulées de boues, qui ont endeuillé le pays dans la nuit du 13 au 14 août dernier, fait état de 499 morts dont 156 enfants. Mais plusieurs centaines de personnes sont toujours portées disparues.

Sierra Leone

La vaccination contre le choléra va commencer dans les zones touchées par les catastrophes

Un demi-million de personnes en Sierra Leone pourront accéder au vaccin de secours contre le choléra, dans… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.