24 Août 2017

Cameroun: Une demande en eau en constante augmentation

Les nouvelles connexions devraient permettre de toucher les quartiers qui jusqu'ici n'avaient pas accès au réseau d'eau potable.

Nsam, Etoa, Obobogo, Nsimeyong, Ahala sont les principaux quartiers de la ville de Yaoundé qui auront désormais accès à l'eau potable. Ceci à la faveur des travaux d'extension du réseau engagés par la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater) il y a peu, et dont la première phase est terminée.

Un projet qui va soulager de nombreuses populations, jusqu'ici obligées d'employer le système D pour avoir de l'eau courante. A Yaoundé par exemple, le besoin en eau potable est évalué actuellement à 315 000 m3 par jour. Seulement, les infrastructures actuelles ne permettent d'injecter que 230 000 m3 du précieux liquide au quotidien. Une production en progression par rapport à il y a dix ans, où le gap était d'environ 150 000 m3 /jour. Toutefois, le système de rationnement est toujours en vigueur dans la capitale politique, dans la mesure où la population et même la ville sont en constant agrandissement.

Vivement donc qu'avec les projets en cours dans le domaine de l'approvisionnement en eau potable à Yaoundé et ses environs, les populations soient définitivement à l'abri des longues coupures et surtout de tout l'inconfort qui va avec : maladies hydriques, longues distances avec des récipients divers pour avoir de l'eau de bonne qualité, dépenses accrues, etc. D'ailleurs, après les cinq quartiers cités plus haut, d'autres de la ville de Yaoundé, notamment du côté des pénétrantes Nord (Olembé, Messasi, etc.) et Est (Nkoabang et autres), vont également bénéficier du réseau public, une fois que la pose des 142 km de canalisations prévue sera achevée.

L'explication

Félix Zogo Manga: « On s'achemine vers la fin de la crise »

Directeur régional CDE Yaoundé agglomération

En quoi ont consisté les travaux d'extension du réseau d'eau potable jusqu'aux quartiers non connectés de la ville de Yaoundé ?

Il s'agissait d'étendre le réseau tertiaire, notamment au niveau du réseau Sud de la ville. Le réseau prolongé s'arrêtait au quartier Mvan. Nous avons posé deux canalisations conductrices pour encercler les quartiers nouvellement connectés. Ces canalisations s'étendent sur 42 km, pour atteindre les cinq quartiers cibles. Ils peuvent distiller 13 000 m3 d'eau par jour pour une demande estimée à environ 7000m3 par jour. Nous sommes allés au-delà des besoins réels pour anticiper sur l'accroissement de la demande.

Quelles sont les modalités à remplir par les populations concernées pour acquérir un abonnement à ce nouveau réseau ?

Pour toutes démarches de branchement et d'abonnement, les usagers doivent se rapprocher de notre agence de rattachement sise au quartier Ekounou. Les modalités varient selon qu'on est locataire ou bailleur. Par ailleurs, l'abonnement a des montants figés, il s'agit juste de payer une avance sur consommation, soit environ 30 000 F. Des dispositions ont été prises pour que les usagers obtiennent leur abonnement en deux semaines, réparties entre l'obtention de la facture proforma du devis des travaux et le branchement.

Qu'est-ce qui est prévu pour assurer le ravitaillement des quartiers de la ville encore sans eau ?

Bien que Yaoundé connaisse des déficits d'eau potable, nous sommes tenus d'avancer dans l'extension du réseau de distribution. Nous menons actuellement des études en vue d'étendre les canalisations aux quartiers dépourvus d'eau. Si vous allez du côté de la pénétrante Nord de la ville, dont les quartiers Emana, Messassi, Olembé et Nkozoa, vous verrez des travaux identiques en cours sur 100 km. Pareil sur la pénétrante Est (Nkoabang, Ekié... ) En plus, il y a des projets structurants en perspective dans le secteur, visant à renforcer l'offre en eau potable.

Notamment, l'usine d'Akomnyada dont la production est passée de 100 000 à 135 000 m3 par jour avec une extension bientôt achevée et qui va permettre d'arriver à 55 0000 m 3, plus les 50 000 m3 qui viennent de la Mefou. Au finish, nous allons avoir une capacité totale de 235 000 m3 d'eau potable pour Yaoundé, avec une canalisation enterrée qui s'étend sur 142 Km. On s'achemine progressivement vers la sortie de la crise

Cameroun

NBA - Le Camerounais Luc Mbah a Moute blessé à une épaule

Très utile pour Mike D'Antoni, notamment sur le plan défensif, Luc Mbah a Moute a fait très peur… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.