25 Août 2017

Congo-Brazzaville: Un accord et pas de grève dans le secteur pétrolier

Au Congo-Brazzaville, les salariés du secteur pétrolier n'entrent pas en grève.

Le 23 août, sous l'arbitrage du ministère des Hydrocarbures, syndicats et patronat sont parvenus à un accord. Il s'agit d'éviter un conflit social dans un secteur essentiel pour le pays, mais qui connait une crise difficile depuis le retournement du cours du baril en 2014. Les négociations débouchent sur feuille de route consensuelle.

L'accord signé dans le secteur pétrolier au Congo-Brazzaville ressemble à un inventaire à la Prévert. Sept points y sont abordés, tous différents les uns des autres.

On y retrouve aussi bien la question des retraites des anciens salariés du secteur, que l'embauche de main-d'œuvre étrangère, ou encore la création d'un syndicat dans la Société nationale des pétroles du Congo, qui est contrôlée par l'Etat.

Les solutions présentées sont quant à elles techniques et générales. Par exemple, les salariés victimes de licenciements économiques - 16 000 en trois ans selon l'un des syndicats - sont invités à « poursuivre leur action devant les juridictions compétentes ». Les futures négociations sur la grille des salaires devront elles, « prendre en compte la conjoncture économique ».

Un accord qui doit encore être appliqué

Toutes ces revendications avaient déjà fait l'objet d'un précédent accord en 2014. Sauf qu'il n'a jamais été appliqué. D'où ce nouveau coup de pression de la part des organisations salariales. Aujourd'hui, elles se disent satisfaites et plutôt confiantes, mais promettent d'être vigilantes : en cas de non-application d'ici le 1er janvier 2018, elles appelleront de nouveau à la grève.

Congo-Brazzaville

Vie associative - De nouvelles instances dirigeantes pour l'APEGG

Le nouveau bureau exécutif de l'Association pour la protection de l'environnement du Golfe de Guinée… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.