26 Août 2017

Burundi\Rwanda - Comparer l'incomparable

Si Kagame n'a pas été inquiété pour son troisième mandat, pourquoi s'en prendre à Nkurunziza ? Une question qui n'a pas lieu d'être selon le journaliste-blogueur Armel-Gilbert Bukeyeneza, mais qui continue pourtant à alimenter la polémique. Analyse.

Comment après avoir succombé à la même tentation du troisième mandat, Nkurunziza a été sous le feu des invectives, et Kagame mis sur un piédestal ? « C'est de la real politik, du deux poids deux mesures. C'est injuste, malhonnête, absurde... » Les analyses foisonnent.

Les critiques pleuvent. Mais curieusement, nous nous arrêtons sur le « comment ». Rares sont ceux qui grattent la peinture, cherchent à comprendre par exemple pourquoi après le troisième mandat de Nkurunziza, le Burundi a été plongé dans une nouvelle crise politique, avec des morts et des exilés, alors qu'au Rwanda, l'unique problématique est restée la compétitivité économique ? C'est sans aucun doute la patate chaude des commentateurs.

Recadrage

D'où vient la règle des deux mandats ? Au Rwanda, elle semble être le fruit d'une conscience morale du tout puissant Front Patriotique Rwandais (FPR) qui a pris le pouvoir par la force, après avoir mis fin au génocide de 1994.

La Constitution et autres lois du pays sont taillées sur mesure par et pour le même parti-Etat qui décide s'il doit pleuvoir ou neiger sur Kigali.

Un mode de gouvernance qui, jusqu'à présent, fonctionne sans couac. La preuve : la candidature pour un troisième mandat de Paul Kagame, homme fort du FPR, est passée comme une lettre à la poste.

(Mal)heureusement ce modèle ne peut pas marcher, et n'a pas marché au Burundi. La limitation des mandats ne vient pas du Cndd-Fdd, mais des accords d'Arusha, un texte obtenu au prix du sang des innocents et de la sueur des protagonistes politiques, un consensus qui a permis de ramener la paix, la stabilité politique et institutionnelle, d'endiguer les démons de la haine ethnique, après avoir inspiré la Constitution du pays. Fouler aux pieds cet accord, c'est jeter à la poubelle tous ces acquis susmentionnés.

Conséquences : l'ONU parle déjà des centaines de morts, conséquence de la crise du troisième mandat au Burundi.

Les organisations des droits humains évoquent, elles, près de deux mille morts. Selon le HCR, le Burundi compte aujourd'hui plus de 400 000 réfugiés. La banque mondiale parle d'un taux de croissance négatif en 2016. Tout ça pour ça...

Le Burundi n'est pas le Rwanda. Nous ne pouvons pas blanchir Pierre parce que Paul a fait la même chose. D'ailleurs, « deux mandats » n'est pas une norme universelle. L'allemande Angela Merkel s'apprête à en briguer un quatrième.

En Ouganda on n'en compte plus. Mais Yoweri Museveni, « un merveilleux dictateur » selon ses propres mots, reste un des grands partenaires des Nations Unies, de l'Union européenne,... dans la sous-région.

Parce que comparaison n'est pas raison. Et que chaque pays a son histoire. Les Burundais, eux, s'étaient convenus de s'en tenir à deux quinquennats. Pas plus !

Burundi

Le mépris des biens publics, cet autre symptôme du mal burundais

Un tour dans certains bureaux des institutions publiques suffit à donner l'idée du rapport que les… Plus »

Copyright © 2017 YAGA. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.