28 Août 2017

Libye: Le Niger dément avoir reçu de l'argent pour extrader Saadi Kadhafi vers la Libye

Le gouvernement nigérien dément catégoriquement avoir reçu une quelconque contrepartie pour remettre à Tripoli Saadi Kadhafi. Le fils de l'ancien chef d'Etat libyen s'était réfugié au Niger en septembre 2011, peu avant la chute de son père.

La presse libyenne produit depuis quelques jours une lettre adressée à un procureur libyen par Saadi Kadhafi. Il y accuse le Premier ministre de l'époque, Ali Zeidan, d'avoir versé 4 milliards de dollars pour obtenir son extradition du Niger en mars 2014.

« Aucun versement d'argent, aucune contrepartie », affirme le service de presse du premier ministre du Niger dans un communiqué. « Il n'a jamais été question de verser une quelconque somme à l'Etat du Niger pour le rapatriement du fils Khadafi », indique Niamey.

L'Etat du Niger dément les « allégations dénuées de tout fondement » selon lesquelles la somme de 4 milliards de dollars aurait été versée par Tripoli pour que le Niger accepte d'extrader Saadi Khadafi.

La seule exigence affirment les autorités nigériennes dans ce communiqué était la promesse que Tripoli fournisse un traitement juste et équitable au fils de l'ex-leader libyen une fois de retour dans son pays d'origine.

Les autorités nigériennes disent avoir obtenu à l'époque des « garanties sérieuses » que Saadi Khadafi serait bien traité.

Un engagement non respecté déplore Niamey qui affirme avoir accordé l'asile au fils Khadafi pour des seules « raisons humanitaires » après que son père Mouammar Khadafi a été tué en 2011.

Libye

L'Algérie, l'Egypte et la Tunisie renouvellent leur soutien à l'accord de Skhirat

Les ministres des Affaires étrangères tunisien, Khemaies Jhinaoui; algérien, Abdelkader Messahel;… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.