30 Août 2017

Sénégal: Industries extractives - Croissance de l'activité, en variation trimestrielle

 Pour ce qui est du phosphate, la production est passée de 258 000 tonnes à 346 000 tonnes, entre le premier et le deuxième trimestre 2017, soit un renforcement de 88 000 tonnes, à la faveur de la remise en marche de la bande transporteuse du scalpage.

Ainsi, en dépit des incidents d'exploitation et arrêts enregistrés sur la période, un taux de réalisation de 79% du plan trimestriel de mine est atteint.

Concernant l'or, l'accroissement (+2,8%) de la teneur des fosses de Gora, de Golouma Sud et de Kérékounda explique la bonne tenue de la production trimestrielle, dans un contexte marqué par une hausse de 3,2% du cours de ce métal précieux.

Les résultats d'exploitation des sites susmentionnés sont, dès lors, ressortis en phase avec les modèles respectifs de réserves.

En revanche, la production d'attapulgite s'est tassée de 26,5%, en rythme trimestriel, du fait de la contraction de la demande faisant suite au Brexit (le marché anglais absorbe 30% des exportations).

La congestion au niveau du port de Dakar a également entravé l'activité. La production de sel s'est aussi repliée (-10,2%) sur la période, en liaison avec la contraction (- 16,5%) de la demande étrangère. En effet, les mesures de contingentement prises par certains marchés d'exportation de la sous-région se sont poursuivies.

Par ailleurs, la concurrence de l'exploitation artisanale locale a affecté la production industrielle de sel. Sur un an, la branche des extractives s'est consolidée de 2,7% au deuxième trimestre 2017, du fait essentiellement de la bonne orientation de la production d'or (+17,9%).

En savoir plus sur http://www.lejecos.com/Industries-Extractives-Croissance-de-l-activite-en-variation-trimestrielle_a11374.html#8ccZtW3jSPbOIb2I.99Pour ce qui est du phosphate, la production est passée de 258 000 tonnes à 346 000 tonnes, entre le premier et le deuxième trimestre 2017, soit un renforcement de 88 000 tonnes, à la faveur de la remise en marche de la bande transporteuse du scalpage.

Ainsi, en dépit des incidents d'exploitation et arrêts enregistrés sur la période, un taux de réalisation de 79% du plan trimestriel de mine est atteint.

Concernant l'or, l'accroissement (+2,8%) de la teneur des fosses de Gora, de Golouma Sud et de Kérékounda explique la bonne tenue de la production trimestrielle, dans un contexte marqué par une hausse de 3,2% du cours de ce métal précieux.

Les résultats d'exploitation des sites susmentionnés sont, dès lors, ressortis en phase avec les modèles respectifs de réserves.

En revanche, la production d'attapulgite s'est tassée de 26,5%, en rythme trimestriel, du fait de la contraction de la demande faisant suite au Brexit (le marché anglais absorbe 30% des exportations).

La congestion au niveau du port de Dakar a également entravé l'activité. La production de sel s'est aussi repliée (-10,2%) sur la période, en liaison avec la contraction (- 16,5%) de la demande étrangère. En effet, les mesures de contingentement prises par certains marchés d'exportation de la sous-région se sont poursuivies.

Par ailleurs, la concurrence de l'exploitation artisanale locale a affecté la production industrielle de sel. Sur un an, la branche des extractives s'est consolidée de 2,7% au deuxième trimestre 2017, du fait essentiellement de la bonne orientation de la production d'or (+17,9%).

Sénégal

"Les enfants s'installent dans les médias" à l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance

La Journée mondiale de l'enfance sera célébrée ce lundi à partir de 15 h, au Monument… Plus »

Copyright © 2017 Ecofinance.sn. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.