31 Août 2017

Libye: Trois sites pétroliers bloqués par une milice armée

Trois sites pétroliers sont à l'arrêt dans la région de Zaouïa, à 50 kilomètres à l'ouest de Tripoli, bloqués par des hommes armés. Un nouveau coup dur pour la production de pétrole en Libye.

En quelques jours, la production de pétrole a chuté de plus d'un tiers : moins 360 000 barils par jour, selon les chiffres de la Compagnie nationale du pétrole. Et ce à cause d'un blocage imposé par une milice.

Les hommes armés disent vouloir protester contre la marginalisation de la région et contre la pénurie de carburant.

Moyen de pression

Le pétrole est le principal moyen de pression pour les groupes armés parce qu'il représente la principale source de revenus pour la Libye.

Et le pays est toujours très loin du niveau de production d'avant la chute de Mouammar Kadhafi. La plupart des champs pétroliers sont gardés par des milices qui n'hésitent pas à bloquer la production pour faire entendre leurs revendications.

Le phénomène n'est pas nouveau, mais place la Libye dans une situation délicate vis-à-vis de ses clients.

D'ailleurs, la Compagnie nationale du pétrole a pris les devants en déclarant l'état de force majeure. Concrètement, cela lui permet de dégager sa responsabilité si les engagements pris auprès des acheteurs ne sont pas tenus.

Libye

Esclavage en Libye - Indignation unanime des dirigeants africains

La vente aux enchères de migrants africains dénoncée cette semaine par l'ONU, dans un documentaire… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.