31 Août 2017

Afrique de l'Ouest: Zone UEMOA - Qui veut tuer le FCFA ?

Depuis plusieurs mois, la nécessité ou non de garder la Monnaie franc CFA, que se partagent 8 pays de la Zone Uemoa et les 6 pays de la Zone CEMAC ( Cameroun, Tchad, Gabon, République du Congo, République de Centrafrique, Guinée Équatoriale) se pose avec acuité et suscite des interrogations.

Subitement, un imprévu s'est glissé dans le passionnant débat d'école. L'acte controversé signé de l'activiste Sémi Keba brûlant un billet de banque de la BCEAO et dévoilé au grand public avec cette image qui a fait le tour du monde a beaucoup dérangé.

Au delà des contingences économiques et des déballages stériles sur les limites de la souveraineté monétaire, le franc CFA reste solide, crédible et solvable, estiment bon nombre de spécialistes interrogés par Confidentiel Afrique.

Selon plusieurs sources financières, le franc CFA assure aux États communautaires la stabilité de la balance commerciale export-import et l'équilibre de change de devises sur les marchés internationaux partenaires ou non, évitant du coup les dérèglements corrosifs des économies de nos états partageant la même monnaie ( Zone Uemoa et Zone CEMAC).

Toutefois, les banques centrales émettant le franc CFA devront s'interroger avec intelligence et dans une dynamique de synergie sur ces lobbies tapis dans l'ombre qui se cachent derrière cette opération anti-CFA.

Dans certains pays voisins immédiats de la zone Uemoa, n'ayant pas la monnaie FCFA, la BCEAO a sauvé le périmètre de l'inflation. Le secteur privé et marchand préfère utiliser le FCFA ou des devises Étrangères ( dollar / Euro ) que d'utiliser leur monnaie locale.

D'où un réel besoin pour les dirigeants de la BCEAO de trouver vite de nouveaux process de communication institutionnelle afin de mieux faire comprendre aux millions d'usagers du franc CFA la valeur et l'opportunité de cette monnaie. C'est tout l'enjeu d'irradier l'écosystème financier et monétaire de la Zone.

Confidentiel Afrique ouvre ses colonnes aux économistes africains, universitaires et chercheurs d'émettre leurs idées pour la contribution d'une monnaie forte, crédible et bénéfique à toute la communauté utilisatrice du FCFA.

Sénégal

Audience renvoyée au 3 janvier pour Khalifa Sall

Au Sénégal, le procès de Khalifa Sall devait s'ouvrir ce jeudi 14 décembre. L'ancien maire… Plus »

Copyright © 2017 Confidentiel Afrique. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.