31 Août 2017

Centrafrique: La MINUSCA condamne les attaques ciblées contre les civils par les groupes armés

Photo: © 2017 Edouard Dropsy pour Human Rights Watch
Un camp de personnes déplacées à Grimali, en République centrafricaine, où de nombreuses personnes se sont réfugiées après avoir fui les violences sévissant dans la région de Bakala, province d’Ouaka. Photo prise le 24 janvier 2017.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a condamné jeudi les attaques ciblées contre les populations civiles dans la préfecture de la Basse-Kotto (sud du pays) par les groupes armés et exigé la cessation immédiate de ces actes de violence.

« Une mission conjointe de protection récemment déployée à Alindao, localité située au centre de la préfecture, a pu constater l'impact sur les civils des affrontements entre groupes armés, et de la violence résultant de la manipulation des communautés par ces groupes », a déclaré la MINUSCA dans un communiqué de presse.

Des milliers de personnes sont actuellement déplacées à Alindao, certaines provenant de la ville, et d'autres des axes avoisinant ayant fui les attaques du Mouvement pour l'Unité et la Paix en Centrafrique (UPC) ou des anti-Balaka.

« Leur liberté de mouvement et d'accès aux moyens de subsistance est entravée par les menaces de ces éléments armés qui sillonnent les axes et les alentours des sites de déplacés », a alerté la mission de maintien de la paix de l'ONU.

« Les attaques dirigées contre les civils constituent une violation grave du droit international humanitaire et des droits de l'homme et  leurs auteurs en répondront devant la justice », a rappelé la MINUSCA, précisant qu'aucun groupe armé n'a le droit d'interdire ou d'entraver la libre circulation des personnes.

La mission onusienne a demandé aux éléments de l'UPC et des anti-Balaka de mettre fin à leurs actes de répression des populations.

En étroite collaboration avec les autorités centrafricaines et tous les partenaires concernés, la MINUSCA poursuit ses efforts de paix en vue d'une solution durable à la crise.

A Alindao, la Force de la MINUSCA a établi une base opérationnelle temporaire pour protéger les civils déplacés de la localité et des villages avoisinants contre les menaces des groupes armés.

Centrafrique

Antonio Guterres attendu mardi à Bangui

Le secrétaire général de l'ONU effectue sa visite au moment où les violences ont repris dans… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.