1 Septembre 2017

Afrique: Emmanuel Macron et Alassane Ouattara plaident la cause du franc CFA

La polémique sur le franc CFA de ces derniers jours s'est invitée à la table d'Emmanuel Macron et d'Alassane Ouattara. Les deux chefs d'Etat ont déjeuné ensemble ce jeudi 31 août à l'Elysée. Un entretien à l'issue duquel les deux présidents ont souhaité réaffirmer leur attachement à la zone franc.

En pleine polémique sur le franc CFA, la monnaie commune bénéficie d'un soutien de poids en la personne d'Alassane Ouattara. Aux côtés de son homologue français, le président ivoirien a plaidé la cause de la zone franc.

« Nous couvrons quand même les trois quarts de nos émissions monétaires et la banque centrale a plus de cinq mois d'importations, donc en devises il n'y a pas d'inquiétude, a-t-il souligné.

La monnaie commune que nous avons est une monnaie qui rend service au peuple africain, qui est une monnaie appréciée. »

Une monnaie appréciée, mais qu'il faudrait aussi moderniser, estime de son côté Emmanuel Macron. « Aujourd'hui, la zone franc offre une stabilité monétaire, mais qui n'est pas sans certains défis, admet-il.

Il y a des tensions politiques chez certains. Nous partageons, je crois, une vision commune sur l'intérêt de la zone.

Mais je crois qu'il faut la moderniser, ouvrir une nouvelle voie avec beaucoup de pragmatisme, et je crois que c'est ce sur quoi nous souhaitons nous engager ensemble. »

Une zone franc plus moderne et plus grande aussi. C'est en tout cas ce que souhaite Alassane Ouattara. Ce jeudi, le président ivoirien a exprimé sa volonté d'élargir la zone monétaire à toute la Cédéao.

Cote d'Ivoire

Police scientifique et technique - Des agents formés en photographie judiciaire

Cette formation s'inscrivait dans le cadre d'un projet dénommé: « Appui au renforcement de la police… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.