1 Septembre 2017

Seychelles: Chagos - Les Seychelles boudent la visite organisée par les Anglais

Comme annoncé par les Anglais, un voyage est prévu pour les Chagossiens qui veulent visiter l'archipel. Vingt d'entre eux feront le déplacement. Sans les Seychellois.

C'est finalement six Chagossiens de Maurice qui feront le voyage, prévu du 30 octobre au 8 novembre, sur l'archipel des Chagos. Et ce malgré le mot d'ordre du Groupe réfugiés Chagos de boycotter cette visite proposée par les Britanniques.

Malgré l'invitation étendue aux Chagossiens des Seychelles, ces derniers ne veulent pas faire le déplacement. «Ce sera une des premières heritage visits depuis 2015 et le début d'un programme annoncé dans la déclaration ministérielle écrite du 16 novembre 2016», soutient une source au sein du haut-commissariat britannique à Maurice.

En novembre dernier, la Baronne Anelay of St John's, ministre d'État et Deputy Speaker du Royaume-Uni, a indiqué que le gouvernement britannique est contre un retour des Chagossiens dans leurs îles natales. Les Anglais ont fait ressortir qu'ils comptent améliorer les conditions de vie des Chagossiens. Pour ce faire, une somme de £ 40 millions sera déboursée à leur intention, sur une période de dix ans. Plusieurs raisons avaient été avancées pour justifier cette décision. Parmi elles, la sécurité et la défense.

Lors de cette visite, la première d'une série de trois organisées jusqu'à avril prochain, une vingtaine de Chagossiens seront de la partie : six de Maurice et quatorze de la Grande-Bretagne. Pourquoi ce nombre réduit de Mauriciens sur cette liste ? Notre interlocuteur déclare que plus de 150 demandes ont été reçues, dont 100 en provenance de la GrandeBretagne. Et que la priorité a été donnée aux Chagossiens qui n'ont jamais visité l'archipel.

Qu'en est-il des Chagossiens vivant aux Seychelles ? Pourquoi ne sont-ils pas du voyage ? À cette question, Pierre Prosper, du Chagossian Committee Seychelles, soutient que les Seychellois ont décidé de boycotter le voyage. Pour cause, les Britanniques ne leur ont pas fourni les éclaircissements qu'ils réclamaient.

«Lorsque les Britanniques étaient venus avec la proposition en vue d'améliorer les conditions de vie des Chagossiens et la somme de £ 40 millions, nous avons demandé des éclaircissements sur le coût de la visite aux Chagos, sur la nature de l'aide que les Britanniques comptent nous apporter et sur la façon dont l'argent serait utilisé», affirme Pierre Prosper. Mais à ce jour, ajoute-t-il, les Britanniques n'ont donné aucun détail.

Vol militaire Américain

Quant aux Chagossiens mauriciens qui feront partie du voyage, nous avons voulu savoir de qui il s'agit. «Ils ne proviennent pas de nos rangs», nous a assuré une source au sein du Groupe réfugiés Chagos. Du côté du gouvernement mauricien, on ne sait rien non plus de ces six Chagossiens.

À l'hôtel du gouvernement, on précise que ce voyage fait partie d'une transaction proposée par le gouvernement anglais. Et espère que cette acceptation des Mauriciens ne jouera pas en notre défaveur à l'avenir. Elle ajoute que le gouvernement ne peut pas empêcher les gens de faire ce voyage.

Ces vingt voyageurs prendront un vol commercial pour Bahreïn, pour ensuite embarquer à bord d'un vol militaire américain pour Diego Garcia. Plusieurs activités y seront organisées. Les visiteurs nés à Peros Banhos ou à Salomon passeront deux jours à visiter ces groupes d'îles, avant de rejoindre les autres membres du groupe sur la base américaine.

Au chapitre du dossier mauricien à être déposé devant la Cour internationale de justice, on apprend qu'une délégation gouvernementale se rend en Angleterre le 13 septembre. Sont prévues des rencontres avec l'équipe juridique en charge de la préparation de cette affaire.

Seychelles

STEF'AUTO - « On veut aller aux Seychelles » dixit Didier Sely, coach

Championnes de Madagascar pour la 10e fois, Stef'auto de Toamasina peut s'enorgueillir de ses résultats. Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.