1 Septembre 2017

Cameroun: Bonne fête du Sacrifice - Yaoundé en ce vendredi 1er septembre 2017

Mes chers compatriotes de confession musulmane, aujourd'hui en communion avec tous les croyants et les pèlerins à la Mecque vous célébrez la fête du sacrifice d'Abraham, je pense à vous tous avec « estime » ! Oui avec « estime » selon le mot du Concile Vatican II (1) qui invite à cette attitude tous les catholiques depuis 50 ans. Je souscris à cette foi qui nous est commune dans les racines croyantes de notre pays.

Il revient donc de façon particulière à mon esprit des visages très aimés et des prénoms aussi : , Aida, Abdallah, Wahil, Leïla, Mohamed, Taous, Lazhar, Khadîdja, Amor, Mehmet, Nicolas, Hada, Mounia, Abdellatif, Myriam, Babakar, Amadou, Hinde, Mélanie, Yuba, Noureddine, Rayane, et bien d'autres encore. Ce sont des prénoms visibles de l'identité religieuse camerounaise et l'expression publique de notre croyance. Oui, tous reçoivent mon « estime » de croyant en raison d'un appel de Dieu pour la foi qu'ils développent lorsqu'ils « professent avoir la foi d'Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, futur juge des hommes au dernier jour » (2). Notre pays en a tant besoin.

Personnellement, je fais un acte de piété et de mémoire en relisant le chapitre 22 du livre de la Genèse dans la Bible où l'on trouve le récit du sacrifice d'Abraham. Je viens de relire en commençant ce message que je vous adresse d'abord en mon nom propre ensuite au nom de mes enfants et de mon épouse, la sourate 37 du Coran à partir du verset 102, pour envisager de quelle façon spirituelle et véridique, on peut vivre et revivre d'année en année, une saine et sainte obéissance au Seigneur aujourd'hui.

Chaque année dans la prière de contemplation du Mystère de Dieu une réponse différente est parvenue à mon esprit. Néanmoins chaque fois revient à mon esprit également la situation du mouton du sacrifice qui fait échos dans ma culture biblique à une multitude de situations :

- Le bélier qui prit la place du fils d'Abraham, signe d'obéissance à Dieu. - Le bouc émissaire chassé dans le désert, signe d'expiation de tous sur un seul - La brebis muette conduite à l'abattoir, signe d'innocence - Le Bon Berger qui conduit ses brebis, signe de providence divine

- L'agneau pascal de la libération de tout esclavage, signe de la miséricorde libératrice - Puis « Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde », dont parle saint Jean Baptiste dans l'Evangile en désignant Jésus le Messie. Signe de l'offrande de soi par amour de Tous.

Soyez en assurés, c'est ainsi que je conçois la vie et mon engagement politique à votre service au sein du Mouvement Camerounais Pour la Social-Démocratie que je préside avec votre confiance.

Ces récits comme vous le constatez, se complètent les uns les autres et nous montrent un chemin spirituel d'offrande de soi à Dieu, par libre obéissance en vue de la Miséricorde. Que le Seigneur bénisse chacune de vos familles à l'occasion de l'Aïd, et nous accorde à tous de suivre l'appel de Dieu en vue de la Miséricorde qui est pardon et amour.

Cameroun

Déclaration de la COMICODI sur l'Affaire de l'Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature

Ces communiqués qui sont relatifs à l'admissibilité aux épreuves orales à l'issue des… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.