2 Septembre 2017

Afrique: Le pèlerinage à La Mecque, une vraie manne pour Riyad

Plus de deux millions de personnes participent en ce moment au pèlerinage à La Mecque. Un apport économique considérable en ces temps de faible prix du pétrole. Et une ressource que les autorités entendent bien développer pour diversifier l'économie saoudienne.

Les musulmans qui effectuent ces jours-ci leur pèlerinage à La Mecque auront dépensé de l'ordre de six milliards de dollars en logement, nourriture et frais divers. Pour l'économie saoudienne, c'est une manne.

Huit millions de touristes

Au total, l'Arabie saoudite a accueilli huit millions de touristes l'année dernière, ce qui représente plus de 3% du PIB et plus de 600 000 emplois.

Les autorités se souviennent qu'avant la découverte du pétrole, le pèlerinage était la principale ressource du pays. Avec un baril qui peine à se maintenir à 50 dollars, le tourisme religieux ou non est donc un axe de développement sur lequel il faut compter afin de diversifier l'économie saoudienne.

Prévisions ambitieuses

A l'horizon 2030, selon le plan lancé en 2016, l'Arabie saoudite prévoit l'accueil de six millions de visiteurs durant le pèlerinage annuel et 30 millions sur l'ensemble de l'année. Cela implique une augmentation sensible de la capacité des infrastructures et des investissements importants qui devraient être financés grâce à la privatisation partielle de l'Aramco, la compagnie pétrolière nationale.

Afrique

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.