1 Septembre 2017

Ethiopie: Les Chefs des agences alimentaires des Nations Unies se rendent en Ethiopie, un pays frappé par la sécheresse

communiqué de presse

Village de Dolobat, Ethiopie — Plus de 8,5 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire

Assis devant sa maison en chaume dans le village de Dolobat, situé dans la région Somali, Mohamed est propriétaire de bétail. Pour lui, les conditions de sa survie sont claires : «J'ai besoin de sauver mes animaux pour pouvoir survivre», a-t-il déclaré. La région où il vit, située au Sud-Est de l'Ethiopie, fait face à une sécheresse dévastatrice : les pluies ont fait défaut pour la troisième année consécutive, ce qui a eu pour effet de faire grimper les taux de faim et de malnutrition à des niveaux alarmants.

La sécheresse a déjà tué 70 bêtes parmi les chèvres et les vaches de Mohamed. Sa famille et lui dépendent à présent de l'aide alimentaire d'urgence et espèrent désespérément garder en vie les vaches qu'ils leur restent. «Tout est entre les mains de Dieu», a-t-il ajouté.

Sarah Ahmed habite le même village et a perdu 50 bœufs et moutons à cause de la sécheresse. Le manque d'eau signifie également qu'elle ne peut plus s'adonner aux activités agricoles. Cette mère de sept enfants dépend donc également de l'aide alimentaire d'urgence pour se nourrir et nourrir sa famille. Sarah pense aussi que sauver ses animaux est crucial pour le bien-être de sa famille : «Si on m'aide à produire du fourrage, je pourrai sauver mes animaux».

La FAO s'est montrée proactive en répondant aux besoins des ménages possédant du bétail. A ce jour, l'Organisation est venue en aide à près d'un demi-million de personnes en leur fournissant du fourrage d'urgence pour leur bétail, des traitements pour prévenir les maladies et en menant à bien des opérations de déstockage. Déstocker signifie acheter les animaux les plus faibles à un prix équitable, puis utiliser leur viande pour aider les familles les plus vulnérables à faire face aux problèmes de malnutrition.

Plus de 8,5 millions d'Ethiopiens ont besoin d'une aide alimentaire pour la seconde moitié de l'année 2017. La crise actuelle liée à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ne peut être résolue par l'aide d'urgence à elle seule. Il est nécessaire de mettre en place une solution à long terme qui se focalisera sur le renforcement de la résilience des communautés afin de mieux faire face aux chocs et d'éviter de replonger dans la crise.

Les Chefs des trois agences alimentaires des Nations Unies, M. José Graziano da Silva de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), M. Gilbert F. Houngbo du Fonds international de développement agricole (FIDA) et M. David Beasley du Programme alimentaire mondial (PAM) sont en Ethiopie à partir d'aujourd'hui pour se rendre compte de l'ampleur de la crise et discuter de la meilleure manière de renforcer leur aide au gouvernement, de manière à ce que l'Ethiopie puisse répondre aux besoins humanitaires croissants et investir dans des efforts visant à limiter les impacts des crises à venir.

Suivre leur visite sur Twitter via @GrazianoDaSilva @GHoungbo et @@WFPChief.

Ethiopie

Mondial 2018 - Six arbitres africains présélectionnés pour le stage

Six arbitres africains sont présélectionnés pour diriger des rencontres de la Coupe du Monde,… Plus »

Copyright © 2017 Food and Agriculture Organization of the United Nations. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.