4 Septembre 2017

Madagascar: Foire Internationale de l'Agriculture - Le référentiel HOREB sera mis en avant

Tous les acteurs s'impliquent dans un développement inclusif et durable.

Les pratiques d'Hygiène, d'Organisation, de Restauration de l'Environnement et de la Biodiversité (HOREB) dépassent largement les critères et les normes internationales.

Tous les acteurs de développement se mettent actuellement à appliquer le référentiel HOREB, lancé par la société Faly Export, depuis ces dernières années dans le cadre de ses activités de RSE. « En effet, l'administration, les Collectivités Territoriales Décentralisées, le secteur privé comme les exportateurs, Agrivet et Orange ainsi que les organisations de producteurs ont tous manifesté leur volonté à y participer afin d'asseoir un réel développement inclusif et durable », a expliqué Faly Rasamimanana, le directeur général de Faly Export, qui plus est l'initiateur de ce projet. Ce référentiel HOREB sera ainsi mis en avant dans le cadre de la Foire Internationale de l'Agriculture-Agro-business et Agroalimentaire organisée par le ministère auprès de la Présidence en charge de l'Agriculture et de l'Elevage le 14 septembre 2017 au parc des Expos à Tanjombato.

Carte HOREB. Ce sera discuté entre toutes les parties prenantes par le biais d'une conférence-débat avec la sollicitation des partenaires techniques et financiers. En fait, « les bonnes pratiques en matière d'hygiène, d'organisation, de restauration de l'environnement et de la biodiversité ainsi que de l'amélioration du bien-être de la famille des producteurs de l'HOREB dépassent largement les critères du commerce équitable et les normes sociales GRASP lancées par Global GAP.

La preuve, la coopérative Taratra regroupant plus de 700 paysans, a bénéficié d'une prime à raison de 4 Centimes/kg de litchi vendu sur le commerce équitable via la société Faly Export, en plus du revenu tiré de la vente de sa production. Et parmi lesquels, près de 200 producteurs qui possèdent la carte HOREB sont membres de la société Faly HORDEA que nous avons mise en place. A chaque commercialisation de leurs produits, 50% de bénéfice net leur sont versés directement. L'an dernier, ils ont déjà pu exporter trois containers de cannelle à Bordeaux. En outre, ils ont commercialisé 8 tonnes de vanille verte qui sont en cours de traitement. Et un contrat de 1 300 tonnes de litchi est déjà prévu pour cette campagne », a-t-il évoqué.

Redorer l'image. Et les retombées pour les producteurs sont déjà palpables. « La coopérative Taratra a entre autres pu acquérir par ses propres moyens, un véhicule 4×4 pick up et des motoculteurs. Ce premier lui est indispensable pour une évacuation sanitaire, le transport des intrants et de sa production et pour la mise en place des structures servant à développer le monde rural. Les enfants des producteurs détenteurs de carte HOREB sont tous scolarisés. Leurs familles ont pu aussi avoir accès aux soins de santé de base. En revanche, ils doivent respecter l'environnement tout en s'engageant à reboiser afin de maintenir l'équilibre de l'écosystème. L'objectif vise à redorer l'image des produits d'exportation de Madagascar sur le marché international », a conclu Faly Rasamimanana.

Madagascar

Traite humaine - Des migrantes malgaches en Chine torturées

La police a reçu plusieurs plaintes pour torture sur des jeunes femmes malgaches. Un membre d'un réseau… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.