4 Septembre 2017

Afrique: Prospective - Global Positive Forum tient sa première édition à Paris

Organisée par Jacques Attali, l'ancien conseiller de François Mitterrand qui préside aujourd'hui la Fondation Positive Planet, et par Richard Attias, qui dirige l'un des groupes de communication les plus influents dans le monde, la première édition du Global Positive Forum s'est tenue le 1er septembre dans la salle des conférences de La Seine Musicale, superbe bâtiment qui s'élève depuis peu au coeur de l'Ile Seguin, aux portes de Paris.

Son objet affiché était de réunir des centaines de représentants de la société civile afin de débattre du futur et d'engager un débat sur l'avenir. S'inscrivant dans le cadre des travaux menés lors de la Conférence sur le climat (COP 21) qui s'est tenue à Paris l'an dernier, mais dépassant largement ceux-ci puisqu'ils portent sur tous les domaines de l'activité humaine cette première rencontre sera suivie de plusieurs autres qui déboucheront dans six mois sur un nouveau forum, lequel publiera une feuille de route qui sera remise au Président français, Emmanuel Macron, à la veille du Sommet du G7 en mai 2018.

Comme l'expliquait Jacques Attali dans une interview publiée à l'occasion du Global Positive Forum sous le titre " On traite l'urgence et on omet les réformes durables indispensables " : " Ce forum ne vient pas de nulle part. Il est la continuité naturelle d'un mouvement initié il y a vingt ans et la création de Planet Finance, une structure internationale dédiée à la finance solidaire... L'objectif est clair : accélérer la révolution positive. Nous avons deux priorités. D'abord que les acteurs du changement soient plus nombreux, plus puissants, plus écoutés...

Ensuite nous voulons faire pression sur les dirigeants politiques... Toutes les énergies sont nécessaires, y compris celles individuelles. C'est pourquoi nous lançons, ce 1er septembre, une consultation à l'échelle planétaire pour recueillir les préoccupations, les idées et les propositions concrètes des citoyens du monde entier.

Concrètement il s'agit d'une plateforme, sur Internet, qui leur donne la parole (globalpositiveforum.org). Leur voix sera donc pleinement entendue et contribuera aux recommandations finales du Global Positive Forum".

Ce projet, placé sous le Haut patronage d'Emmanuel Macron et donc soutenu par la plus haute autorité française qui a fait délivrer un Message très explicite par son Ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, se trouve ainsi résumé par Richard Attias: "Le tout formera une somme de témoignages optimistes et concrets pour montrer, une fois n'est pas coutume, que le verre est à moitié plein plutôt qu'à moitié vide". Il s'est traduit, lors de ce premier forum par des débats portant successivement sur "Les enjeux de l'accélération de la révolution positive", "Le foisonnement des ressources positives", "Les bénéfices de la finance positive", "L'audace d'être positif".

Il convient de remarquer, pour conclure provisoirement sur le sujet, que le développement durable et l'émergence des pays du Sud figureront en bonne place dans les débats à venir du Global Positive Forum. Comme le faisait remarquer, en effet, Jacques Attali dans une interview publiée le 1er septembre dans les colonnes du quotidien Le Parisien-Aujourd'hui en France : "Il faut aider les Africains à se développer. C'est notre intérêt, un intérêt altruiste. La natalité ne baisse qu'avec la croissance et l'éducation. Le continent africain c'est un milliard d'habitants, deux milliards en 2050. Ou on fait quelque chose ou on est mort".

Il est clair que le Global Positive Forum est une belle, une très belle occasion pour les Africains de se faire mieux entendre, mieux comprendre sur la scène internationale.

Le Message d'Emmanuel Macron

Mesdames et Messieurs,

Bonjour à toutes et tous,

Vous êtes réunis aujourd'hui pour regarder l'avenir avec lucidité et confiance.

Vous êtes des femmes et des hommes politiques, des intellectuels, des chefs d'entreprise, des entrepreneurs, des artistes, vous créez et innovez tous les jours dans vos champs de compétence.

Vous venez du monde entier.

Vous représentez la diversité des acteurs engagés pour forger un monde plus juste et plus solidaire.

C'est à vous, ensemble, qu'il revient, aujourd'hui, d'imaginer les solutions du monde de demain.

Je veux vous dire que je suis heureux et fier de vous accueillir,

Fier parce que vous lancez ce Forum Positif ici, en France, symbole d'une nouvelle ère pour un pays dont la vie politique a été transformée par les Français ces derniers mois.

Vous contribuez à l'énergie du renouvellement qui souffle sur notre pays : soyez les bienvenus !

Je suis avec beaucoup d'intérêt l'action de Positive Planet et je pense que nous partageons un même constat : nous sommes entrés dans le XXIe siècle sans nous rendre toujours compte de l'extraordinaire révolution - ou des extraordinaires révolutions - qui l'accompagnaient.

Nous partageons une même envie : embrasser ce siècle plein de possibilités dont nous ne devons rien attendre, selon les termes de Gabriel Garcia Marquez, mais qui attend tout de nous.

Alors que vous débutez ce travail collectif si important, j'ai quatre messages pour vous.

1. Pensez global : la richesse de cette réflexion, la force de vos conclusions futures résident dans vos multiples parcours et les multiples horizons que vous avez côtoyés.

2. Pensez loin, avec ambition : on a déjà trop essayé de réagir à l'urgence par l'urgence. L'objectif aujourd'hui est de penser aux enjeux de long terme.

3. Pensez concret : votre travail se distinguera des réflexions trop souvent abstraites, gardez toujours en tête l'état de notre société, et les attentes des citoyens du monde entier.

4. Pensez différent : Inventez, innovez, faites bouger les lignes. Nous faisons face à des situations inédites. À vous de faire preuve de créativité pour y répondre.

Je recevrai vos conclusions au printemps 2018.

Je vous souhaite de belles rencontres et des réflexions fructueuses.

Je compte sur vous ! Merci.

Emmanuel Macron, Président de la République française

Afrique

Scandale après la nomination de Mugabe par l'OMS

La polémique enfle après la nomination par l'OMS, le 18 octobre, du président zimbabwéen… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.