4 Septembre 2017

Afrique: BRICS - Les dirigeants tablent sur un nouveau modèle de coopération

Le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, considérés comme les cinq grandes puissances émergentes, se réunissent du 3 au 5 septembre à Xiamen, au sud de la Chine, pour le 9e sommet des Brics. Ils entendent développer un modèle ouvert à tous les pays en développement : les « BRICS + ».

Cette institution est favorable à la participation des pays en développement et des pays en transition économique, dont le PIB est inférieur à celui des pays développés. Les pays des BRICS + sont ceux qui font face à d'importants défis : la sortie de la pauvreté, la construction industrielle, l'amélioration des infrastructures, et qui souhaitent participer à des coopérations internationales et trouver une voie de développement adaptée à leur situation nationale.

« La coopération des BRICS répond à la demande commune de nos cinq pays pour le développement et va dans le sens de l'histoire. Cela nous a permis de dépasser nos différences et nos désaccords, et de parvenir à des bénéfices mutuels et à des résultats gagnant-gagnant. Nous devons redoubler d'efforts pour approfondir le partenariat des BRICS et entrer dans la deuxième décennie d'or », a déclaré le président chinois, Xi Jinping.

Depuis la création de l'institution des BRICS, il y a dix ans, le taux de la croissance économique des cinq pays sur l'économie mondiale a augmenté de 12% à 23%, le taux du commerce international était en hausse de 11à 16%, le taux d'investissement est passé de 7 à 12%, et la contribution des BRICS sur l'économie a atteint la moitié de l'économie mondiale. Selon Zhang Yansheng, chercheur en chef du Centre des coopérations commerciales internationales de Chine, ces chiffres susmentionnés « vont être encore en hausse d'ici à dix ans. La valeur des coopérations des pays des BRICS sera plus importante ».

Quatre sujets seront développés autour du thème, « Renforcer les partenaires des pays des BRICS, développer un futur plus brillant » à savoir : renforcer les coopérations entre les pays membres et promouvoir le développement en commun ; renforcer la gouvernance mondiale pour faire face ensemble au défi ; développer les échanges humains, éducatifs et sportifs afin d'approfondir l'amitié entre les peuples des pays membres des BRICS et promouvoir l'établissement institutionnel et créer des partenariats plus étendus. Une série de programmes en matière de commerce a été initiée. Il s'agit, entre autres, de la Feuille de route sur les coopérations commerciales du service entre les BRICS, l'Initiative sur les coopérations E-commerce et le Programme sur la facilitation des investissements entre les cinq pays.

L'objectif est de créer des relations de partenariat plus étroites non seulement en faveur de la paix, mais aussi pour promouvoir le développement en commun, la gouvernance mondiale et les coopérations commerciales. Aussi, les dirigeants des cinq pays entendent par cette forme de coopération créer un « cercle d'amis », plus étendu avec à la base les cinq pays membres des BRICS actuels, composé des économies des nouveaux marchés et des pays en développement.

Les dirigeants des cinq nations réunis à Xiamen représentent 40% de la planète et contribuent à hauteur de 50% à la croissance mondiale, avec comme locomotive l'Inde et la Chine. Cette année, les dirigeants égyptien, mexicain, tadjik, thaïlandais, et guinéen prennent part au sommet.

Afrique

Les États s'engagent à atténuer les souffrances et à réduire les décès dus à des MNT

 Des chefs d'État et de gouvernement ainsi que des ministres du monde entier se sont engagés… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.