5 Septembre 2017

Ile Maurice: Lindsay Dhookit fabrique un telescope pour photographier la Lune

Certains se seraient contentés d'une photo sur Internet. Mais Lindsay Dhookit, informaticien et écrivain, n'est pas de ceux-là. La Lune, il voulait la voir de plus près de ses propres yeux. Il glane donc des informations ci et là et construit lui-même un télescope. Résultat : après cinq mois de travail, il a pu prendre ses propres photos de la Lune qu'il a partagées sur Facebook.

«C'est en janvier que j'ai commencé à travailler sur ce télescope, explique Lindsay Dhookit, Je n'ai pas travaillé à sa conception tous les jours.» Comment s'y est-il pris ? Outre Internet, il s'est documenté dans un livre d'astronomie que lui a donné un neveu qui habite aux États-Unis. «À partir des informations que j'ai recueillies, j'ai fait un plan où les dimensions de la structure étaient établies.» L'auteur et informaticien a ensuite sollicité l'aide d'un menuisier.

Toutefois, la réalisation de ce projet requiert un peu de connaissances mathématiques et scientifiques ainsi que du bon sens, indique Lindsay Dhookit. «En science comme en maths il faut être précis. Les calculs doivent être au millimètre près, il n'y a pas de marge d'erreur.»

Son télescope en bois, il l'a construit de sorte qu'il puisse faire une rotation de 360 degrés et basculer sur un axe vertical. Cela afin de mieux orienter le télescope.

Il est possible de construire un télescope avec des lentilles. Mais Lindsay Dhookit a choisi d'utiliser des miroirs concaves pouvant capter la lumière des étoiles qui ont été rapportés des États-Unis par son neveu. Il a également intégré une caméra afin de pouvoir partager des photos de la Lune.

Selon lui, faire ce télescope n'est pas difficile. «Avec les matériaux nécessaires, fabriquer un télescope est à la portée d'un élève du HSC. Encore faut-il qu'il soit intéressé.»

Justement les Mauriciens ont-ils un engouement pour l'astronomie ? «J'ai partagé la photo de la Lune sur Facebook mais je remarque que la science n'intéresse pas grand monde. La photo d'un plat attire plus de likes que celle prise à partir d'un télescope.»

Ce qui l'a poussé à faire ce projet ? Le défi que cela représentait et aussi le désir de partager cela avec les autres. «Le plaisir que j'ai ressenti quand j'ai pu voir la Lune est indescriptible, même intense. J'ai un voisin qui est venu chez moi pour regarder la Lune.» Son ambition, faire partie d'un atelier de construction d'avion de deux places en France.

Ile Maurice

Vol à la SBM - 7e libération conditionnelle pour Parwez Fatahmamode

Parwez Fatahmamode a fourni une caution de Rs 50 000 et signé une reconnaissance de dettes de Rs 2 millions.  Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.