5 Septembre 2017

Madagascar: Nouveau code minier - Hery Rajaonarimampianina appelle à la prudence

Les cours du nickel continuent de chuter.

La conjoncture difficile traversée par les grandes compagnies minières prouve que le secteur minier nécessite une législation incitative.

Les populistes ont toujours prôné une taxation excessive à l'endroit des investisseurs miniers. Une politique qui n'est pas forcément la bonne puisque malgré les milliards de dollars qui circulent au niveau des transactions minières internationales, les grandes entreprises minières peuvent aussi être fragiles.

Plus difficile

La situation actuelle d'Ambatovy le prouve. Depuis la chute quasi régulière des cours du nickel sur le marché international, Ambatovy accumule les difficultés. Et ne survit visiblement que grâce à la persévérance de ses actionnaires et la patience de ses employés. Mais les problèmes ne semblent pas s'arrêter. Au contraire, ce mois de septembre sera encore plus difficile pour la compagnie au point pour les dirigeants de la compagnie de procéder à des recapitalisations épisodiques.

Sur le plan technique, Ambatovy procédera prochainement à un arrêt de production. Ainsi durant une dizaine de jours, l'usine de Toamasina cessera de produire. Il s'agit, indique-t-on d'un arrêt programmé dans le cadre de la maintenance de l'unité de transformation des minerais de nickel et de cobalt.

Acharnement judiciaire

Un arrêt qui provoquera bien évidemment une baisse de la production qui est déjà actuellement à un niveau très bas, à raison de 43.000 tonnes de nickel cette année. En somme Ambatovy connaîtra davantage de difficultés en matière de trésorerie. En tout cas, la situation du secteur minier en général et d'Ambatovy en particulier est visiblement très suivie en haut lieu. Dans le discours qu'il a prononcé lors de l'ouverture du Mining Business Center, le Président Hery Rajaonarimampianina a évoqué la question.

En parlant plus particulièrement du nouveau code minier, il a lancé un appel à la prudence dans son application, afin de ne pas trop pénaliser les investisseurs miniers. En somme, les hautes autorités militent visiblement pour une meilleure protection des investissements miniers. Il reste à savoir si le Président de la République ose également prendre des mesures pour mettre un terme à l'acharnement judiciaire dont fait l'objet Ambatovy. Un acharnement qui risque d'enfoncer encore plus la compagnie.

Madagascar

Séparation réussie pour deux sœurs siamoises de quatre mois

Les sœurs siamoises Mitia et Fitia sont nées il y a quatre mois par césarienne à Madagascar.… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.