5 Septembre 2017

Togonews (Lomé)

Togo: Ni vu, ni connu

De nombreux propriétaires transforment en toute illégalité leur appartement ou leur maison en résidence hôtelière. Ils profitent de l'essor des services comme Abritel ou Airbnb et du succès rencontré auprès de clients africains et internationaux.

Ce qui préoccupe le ministère de l'Industrie et du Tourisme c'est que les revenus ne sont pas déclarés. L'OTR voit passer sous son nez des sommes importantes.

En outre, ces services entre particuliers posent un réel problème de sécurité. En effet, contrairement aux hôtels, ces résidences n'exigent pas des clients la présentation d'un passeport ou d'une pièce d'identité.

Le ministère n'interdit pas la pratique de la location entre particuliers, mais souhaite la réglementer.

Togo

Crise politique, l'économie au ralenti

Des boutiques pillées, des banques fermées faute de connexion internet, une baisse du trafic au port… Plus »

Copyright © 2017 Togonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.