5 Septembre 2017

Togo: Un Bilan général qui promet !

Un atelier de restitution générale du Forum AGOA 2017 s'est ouvert depuis ce matin à Lomé. Il s'agit d'un atelier qui réuni les différents acteurs pour plancher une nouvelle fois sur le profit que le Togo et les Togolais peuvent tirer de ce Forum, le 16ème du genre.

Il est question au cours de cet atelier de faire le bilan général du rendez-vous de Lomé qui s'est déroulé 08 au 10 Août dernier, explorer les recommandations du Forum, et les pistes de capitalisation.

Outre ce bilan général qui a été dressé par la présidente du Comité National AGOA, la ministre-Conseiller du président de la République, Dédé Ahoéfa Ekoué, il a été aussi question pour le Comité technique Secteur privé de présenter le bilan et perspectives de ce secteur, tout comme ce fut le cas de la Société civile togolaise qui ne saurait rester en marge de cette loi AGOA.

L'organisateur du Lomé AGOA Fashing Week, Fall Touré a également eu droit à la parole pour faire le point sur cette initiative. Selon les chiffres, une soixantaine de stylistes ont présenté leur création, environ 180 tenues et un public estimé à 600 personnes a apprécié les chef-d'oeuvres de ces stylistes.

Autres points de discussion au cours des travaux de cet atelier, ils portent entre autres sur le Plan opérationnel d'utilisation d'AGOA élaboré par le ministère du Commerce, la présentation du visa textile décroché par le Togo pour l'exportation de son textile vers les Etats-Unis, et enfin, des Contributions et conseils pratiques à suivre par les acteurs économiques pour une bonne utilisation de l'AGOA.

Parlant du visa textile, il ressort que "l'AGOA et le visa textile, concerne l'ensemble de la filière artisanat, les bénéfices à termes dans la mise en œuvre de son plan opérationnel sont immenses pour les artisans en matière de renforcement de capacités dans tous les domaines".

Pour sa part, la Direction de l'artisanat, un des acteurs majeurs dans l'utilisation de ce visa textile a émis le souhait d' "une mise en œuvre rapide de ce plan opérationnel et la vulgarisation de la loi sur AGOA, afin de permettre une appropriation rapide des enjeux par les artisans, pour une utilisation optimale de l'AGOA et du visa textile".

Evoquant le fait que les participants, et surtout la délégation américaine, soient unanimes à reconnaitre que le Togo ait organisé la meilleure rencontre de l'AGOA jamais organisée à ce jour, Mme Ekoué a indiqué que "ceci est dû à comment toutes les commissions ont travaillé, les ministères impliqués, et la qualité des différents prestataires".

Représenté à l'ouverture des travaux par le chargé des affaires à l'Ambassade des USA au Togo, Micheal Detar, les Etats-Unis partenaire au Togo dans la mise en œuvre de l'AGOA, a rassuré une nouvelle fois de ce que "la délégation américaine est positivement impressionnée.

La délégation est repartie avec une impression très positive du Togo. Le Togo est à féliciter pour le visa textile décroché". Le secteur privé et la société civile sont donc conviés à être plus actifs afin que "le bénéfice de la loi AGOA soit une réalité pour le Togo".

Quand à la ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé, Bernadette Légzim-Balouki, représentée par son Secrétaire général, M. Bamana, il s'est aussi réjoui du visa textile, qui se veut une grande opportunité offerte aux artisans togolais.

Elle a promis travailler en collaboration avec le secteur privé et la société civile dans la mise en œuvre du plan opérationnel.

Elle a annoncé la mise sur pied d'un "dispositif de suivi -évaluation des actions à mettre en œuvre et procéder aux réajustements au moment opportun pour accroitre l'exportation du Togo vers les USA".

Togo

Rendez-vous annuel de la Francophonie à Lomé

Le Togo accueillera les 25 et 26 novembre à Lomé la 34e conférence ministérielle de la… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.