4 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Crise autour du carburant - Gouvernement et Pétroliers fument le calumet de la paix

Enfin, la Profession pétrolière a décidé d'ouvrir les robinets des produits pétroliers.

Pour finaliser toutes les questions évoquées à la réunion qui s'est tenue entre les membres du Gouvernement et la Profession pétrolière, une Commission technique est à pied d'œuvre afin d'examiner en détail les pistes de solutions pour l'intérêt supérieur de la Nation.

C'est ce qui ressort d'une réunion importante qui a réuni autour de la table, lundi 4 septembre 2017, le Ministre d'Etat ministre de l'économie nationale, Joseph Kapika ; ministre des Finances, Henri Yav Mulang et celui des Hydrocarbures, Ngoie Mukena ainsi que la profession pétrolière conduite par son Vice-président, José Landu Panzu. La profession pétrolière a annoncé au gouvernement, selon José Landu, qu'elle va approcher les fournisseurs pour expliquer qu'elle n'est pas aussi insolvable comme cela peut paraître. "Le gouvernement est là pour nous soutenir et aussi les solutions que nous avons envisagées pour la paix et l'approvisionnement dans tout le pays", a-t-il déclaré.

Personne ne s'y attendait. C'est pourtant ce qui est arrivé le lundi 4 septembre 2017 entre le Gouvernement et le Groupement Professionnel des Distributeurs de Produits Pétroliers. Après cinq heures de discussion, la Profession pétrolière qui fournit le carburant dans les stations-service a décidé de ne pas geler la livraison pour soutenir les efforts du Gouvernement. Les pétroliers ont revendiqué le réajustement du prix, d'une part et, de l'autre, soutenir leur trésorerie et le paiement de leur créance auprès du Gouvernement.

Au terme de cette réunion qualifiée de clarification par le Ministre d'Etat à l'économie nationale, les deux interlocuteurs ont choisi la voie de la paix pour ramener la situation telle qu'elle a été depuis des lustres sans fil d'attente aux stations-service. La nouvelle décision a aussitôt été saluée par les membres du Gouvernement et par les Pétroliers. Cette décision de la paix est la plus grosse action du Gouvernement sur le marché depuis la dépréciation de la monnaie nationale face aux devises étrangères.

Bien que le marché montre "des signes positives" pour accélérer le rééquilibrage, il faut rassurer que le Gouvernement et la Profession pétrolière ont fumé le calumet de la paix. Il faudra toutefois attendre le résultat de la Commission pour connaître les modalités de mise en œuvre de cette entente et les niveaux en termes d'apport applicables à chacun des parties.

Cette assurance a fait dire à Joseph Kapika qu': "Il y a eu un temps pour faire la guerre, maintenant nous venons de signer la paix pour l'intérêt supérieur de la nation. La paix pour que les partenaires fassent des bonnes affaires en RDC. Nous nous sommes regardés dans les yeux pour parler franchement de tous les problèmes qui se sont posés dans le secteur pétrolier". Ce mardi, a-t-il indiqué, une Commission ad hoc composée des Experts examine en profondeur tous les détails sur les questions qui ont fait que nous puissions manquer le sommeil. Nous sommes dans le bon. Et d'ajouter : "je suis bien placé avec mes Collègues ministres des Hydrocarbures et des Finances pour confirmer que nous venons de signer la paix et la population peut se tranquilliser".

José Landu Panzu, Vice-président du Groupement Professionnel des Distributeurs de Produits Pétroliers a confirmé, dans ce cadre du partenariat avec le Gouvernement de la RDC, qu'ils ont échangé en toute franchise. "Une Commission va approfondir des solutions que nous avons envisagées et je ne puis douter qu'elles puissent nous apporter des solutions efficaces et surtout pérennes pour la sécurité et l'approvisionnement du pays", a-t-il rassuré.

Il a fait savoir que cette commission apporte des pistes des solutions pour que le gouvernement et les Pétroliers examinent en toute responsabilité. "Je pense qu'avec ce message, nous devons rapidement revenir à une situation normale qui devra être confortée par des solutions définitives qui seront prises dans les travaux de nos Experts".

Congo-Kinshasa

Kabila appelle à un «examen de conscience» sur les violences au Kasaï

En RDC, lors de l'ouverture du Forum sur la paix et la réconciliation, mardi 19 septembre à Kananga, le… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.