5 Septembre 2017

Afrique: L'Afrique dispose de ressources pour son autosuffisance alimentaire

document

Libreville — La présidente de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), Agnes Kalibata a déclaré, mardi, à la présentation du rapport sur la situation de l'agriculture en Afrique que le continent dispose de ressources pour passer du statut d'importateur à celui d'exportateur de nourriture produite sur place.

La présidente Kalibata a souligné que le rapport élaboré à l'initiative de l'AGRA, montre que l'agriculture impliquant une transformation inclusive qui va au-delà des plantations et de l'agro-industrie sera le chemin le plus sûr et le plus rapide vers ce nouveau niveau de prospérité.

Selon ce rapport, l'agriculture va opérer une révolution tranquille en Afrique en se focalisant sur les Petites et moyennes entreprises (PME) et les petits exploitants agricoles qui vont générer des emplois très productifs et une croissance économique durable.

Pour réussir, la révolution agricole en Afrique devrait être différente de celles observées dans le reste du monde. Elle requiert une approche inclusive mettant en relation des millions d'exploitations agricoles avec les agro-industries, en créant une large chaîne d'approvisionnement des denrées alimentaires et des opportunités d'emplois pour des millions de personnes.

Le rapport met en lumière la possibilité pour l'Afrique de nourrir le continent avec des denrées produites sur place pour faire face à la forte demande évolutive. L'atteinte de cet objectif viendra des petits exploitants agricoles. Actuellement, l'Afrique importe les denrées alimentaires pour satisfaire cette demande, dont le montant des importations est de 35 milliards de dollars annuellement et qui pourrait atteindre 110 milliards de dollars d'ici 2025 à moins qu'il y ait une amélioration de la productivité et la compétitivité des secteurs agricole et de l'agro-industrie.

Par ailleurs, le rapport relève que le rôle du secteur privé ne devrait pas être négligeable dans la transformation du système alimentaire.

Le rapport formule des recommandations sur la nécessité pour les gouvernements d'accroître les investissements dans l'agriculture et dans les infrastructures rurales, d'adopter une approche holistique pour améliorer l'environnement des affaires de la filière agro-alimentaire et de soutenir le milieu financier afin de satisfaire les besoins de financement des PME de la filière agricole alimentaire.

Les petits exploitants agricoles sont invités à une meilleure organisation pour être en relation avec une chaîne des valeurs modernes.

De même la mise en place de cadres législatif et réglementaire devrait dynamiser le commerce régional des produits agricoles en contribuant de manière significative à la croissance du secteur de la production alimentaire.

Afrique

Enda Energie - Près de 640 millions d'Africains n'ont pas accès à l'électricité

Environ 640 millions d'Africains n'ont pas accès à l'électricité, une situation qui pourrait… Plus »

Copyright © 2017 Infos Plus Gabon. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.