5 Septembre 2017

Afrique: CHAN 2018 - Un émissaire de la CAF au Kenya pour un état des lieux

Dakar — La Confédération africaine de football (CAF), en lieu et place d'une visite d'inspection, a délégué un officiel dont la mission est de s'enquérir de la situation au Kenya, pays désigné pour abriter le Championnat d'Afrique des nations en janvier prochain, a appris l'APS.

La CAF avait promis d'envoyer une visite d'inspection au Kenya en août dernier, après un premier séjour en juin dernier, une mission finalement reportée au 7 septembre, rapporte un communiqué signé de l'Association internationale de la presse sportive (AIPS).

Le contexte politique kenyan, marqué par l'annulation du résultat de l'élection présidentielle par la Cour suprême kenyane, a obligé la CAF à annuler cette nouvelle inspection, ajoute la même source.

En lieu et place, l'instance dirigeante du football africain a décidé d'envoyer "un de ses hauts dirigeants pour faire l'état des lieux", en perspective du prochain CHAN.

Sur place, à l'issue d'une visite des installations en juin dernier, la mission d'inspection de la CAF avait dit avoir constaté que le Kenya était loin de remplir le cahier des charges pour abriter le prochain CHAN, une compétition des joueurs évoluant dans leurs championnats locaux africains.

Les quatre premières éditions ont eu lieu respectivement en Côte d'Ivoire (2009), au Soudan (2011), en Afrique du Sud (2014) et au Rwanda (2016).

Le Sénégal, éliminé par la Guinée (3- 1 et 0-5), ne participera pas au prochain CHAN.

Sénégal

Macky Sall et le pays rendent hommage au khalife général des Tidianes

Le Sénégal est en deuil après le décès vendredi matin 22 septembre du khalife… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.