6 Septembre 2017

Cameroun: La Conac dénonce les factures fictives à Eneo

La Commission anti-corruption a décrié la pratique chez le distributeur d'énergie électrique. La semaine dernière n'a pas été très heureuse pour certains collaborateurs de la société de distribution de l'énergie électrique au Cameroun, Eneo. Ils ne sont pas clairement identifiés.

Mais, à travers leurs actions, la Commission nationale anticorruption (Conac) a épinglé leur entreprise en décriant, entre autres « délits », la « délivrance de factures fictives ».

C'est via un communiqué adressé à la direction d'Eneo que les résultats d'une enquête ont été connus, enquête initiée après sur de nombreuses plaintes des usagers de cette entreprise. La Conac a découvert que les usagers d'Eneo se plaignent de la délivrance de factures d'électricité fictives, ne reflétant pas la réalité des consommations, de l'installation de poteaux électriques défectueux ou sur des terrains privés sans l'autorisation préalable des propriétaires, de monnayage du remplacement des poteaux électriques défectueux, de la pose de compteurs clandestins dans les domiciles gérés au bénéfice des intérêts des agents.

Les agents d'Eneo sont également accusés de monnayer la pose des compteurs électriques, d'exiger le payement préalable même en cas d'erreur sur la facture, de ne pas rétablir le courant électrique même après règlement de tous les impayés, ainsi que du délestage intempestif sans aucun avis préalable, rapporte le Journal du Cameroun..

La Conac affirme avoir effectué des descentes dans des agences de la ville de Yaoundé pour vérifier la véracité de ces multiples dénonciations, et conclue qu'elles se sont toutes avérées fondées.

Après ce constat, les responsables de la Conac invitent la direction d'Eneo à prendre des mesures appropriées pour enrayer ces pratiques qui favorisent des actes de corruption ainsi que le mécontentement des usagers. Si les responsables d'Eneo n'ont pas encore réagi, il est important de relever que l'entreprise que dirige Joël Nana Kontchou dispose d'un code éthique.

L'on peut lire sur son site Internet, à propos que, « Eneo Cameroon S.A s'est engagée à mener ses activités dans le respect des normes éthiques les plus strictes.

Tous les collaborateurs d'Eneo et autres personnes ou entités réalisant des travaux en son nom sont appelés à se conformer à l'ensemble des lois et règlements applicables et à faire preuve d'intégrité dans leurs relations et décisions professionnelles. »

Eneo précise que « le programme d'éthique et de conformité est géré par la Sous-Direction de la Conformité qui est une entité de la Direction Centrale chargée des Contrôles. Ce programme qui vise à combattre la corruption et toute sorte de pratiques frauduleuses, au sein d'Eneo adossé sur le modèle de la CONAC.

Cameroun

02 preneurs d'otages brulés vifs par les populations

L'occasion fait le larron. Profitant de l'attention particulière portée par les forces de défense… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.