6 Septembre 2017

Sénégal: Une mission s'achève

Photo: Guillaume Thibault /RFI
Le Premier ministre du Sénégal Mahammed Boun Abdallah Dionne lors de l'annonce du nouveau gouvernement, le 7 septembre 2017

Nommé Premier ministre le 6 juillet 2014, Mahammad Boun Abdallah Dionne a démissionné, hier, après trois années à la tête du gouvernement.

Sous son magistère, Dionne a beaucoup œuvré pour donner forme aux projets et programmes lancés par le chef de l'État. Aujourd'hui, sa mission s'achève.

Mahammad Boun Abdallah Dionne a remis sa démission, hier, au président de la République, après 3 ans et deux mois passés à la tête du gouvernement.

Au bas des escaliers du Palais présidentiel, le désormais ex-Premier ministre n'a pas manqué de renouveler sa gratitude au chef de l'État qui lui a fait l'honneur en l'installant à ce niveau de responsabilité. Était-ce son dernier rendez-vous avec le président de la République en tant que Premier ministre ?

Mahammad Dionne sera-t-il reconduit au poste ? On ne saurait le dire. « C'est le temps du président de la République », a-t-il simplement répondu, hier, quand on lui a posé la question sur son probable retour. Durant tout le moment qu'il a été chef du gouvernement, Mahammad Boun Abdallah Dionne a agi en parfaite cohérence avec son patron, le chef de l'État. Les deux hommes ont beaucoup travaillé ensemble et se connaissent parfaitement.

Macky Sall a toujours apprécié les qualités de l'ex-chef du gouvernement ainsi que sa rigueur dans le travail. Par l'entremise d'un de ses amis, Macky Sall fait appel à lui quand il est nommé Premier ministre par Abdoulaye Wade.

A cette époque, Dionne était au Bureau économique de l'ambassade du Sénégal à Paris. A la recherche d'un technocrate pouvant l'épauler dans ses importantes tâches, Macky Sall ne lâchera pas d'une semelle ce haut cadre qui a fait ses armes dans le système des Nations Unies, plus précisément à l'Onudi.

Primature, Assemblée nationale, Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent (Bosse) jusqu'à sa nomination au poste de Premier ministre le 6 juillet 2014, Mahammad Boun Abdallah Dionne donne satisfaction à son chef.

Il fait partie de ses hommes de confiance. Sous son magistère, il va donner un coup d'accélérateur à de nombreuses réformes et programmes entamés par le président Sall. C'est le cas du Pse, Pudc, Cmu, Promovilles, etc.

Maîtrise des dossiers

En vrai chef d'orchestre, Dionne a également su insuffler un dynamisme aux membres de son gouvernement. Notamment en procédant, par l'évaluation périodique, des projets et programmes à lui confiés par le chef de l'État.

«Nous sommes un gouvernement de mission », ne cessait-il de répéter à ses ministres faisant allusion à l'obligation de résultat qui leur incombait à tous. Aujourd'hui, une ville comme Diamniadio, chère au chef de l'État, est sortie de terre. Les projets d'autoroute (Ila Touba, Thiès-Aibd-Mbour) et le Ter sont sur la bonne voie.

Mahammad Dionne et son gouvernement y ont grandement contribué. Chaque fois que l'occasion s'est présenté, Mahammad Boun Abdallah Dionne a défendu la vision du président et rappelé son ambition pour le Sénégal. Dans ses prises de parole à l'Assemblée nationale, les députés se sont rendu compte de sa parfaite maîtrise des dossiers en tant que chef du gouvernement.

Durant les séances consacrées aux questions d'actualité à l'Hémicycle, il était rare de voir un député de l'opposition s'en prendre à lui. Et même si c'était le cas, Dionne faisait preuve d'une grande ouverture d'esprit et d'une courtoisie qui suscitaient le respect de chacun.

Pour autant, Mahammad Dionne ne se privait jamais de rappeler crûment ses vérités à ceux qui veulent ternir l'image du président ou de ses ministres. Il lui est souvent arrivé d'égratigner l'opposition quand les critiques devenaient de plus en plus acerbes.

En bon Premier ministre, le chef de l'État fera de lui la tête de liste nationale de la coalition « Bennoo Bokk Yaakaar » pour défendre sa politique. Une confiance renouvelée que Dionne va pleinement assumer en sillonnant le pays durant une vingtaine de jours.

Au lendemain des élections, la coalition présidentielle sort haut la main. Ce fut le dernier pari remporté par Mahammad Dionne auprès de Macky Sall. A 58 ans, Dionne a certes beaucoup œuvré pour son pays, mais une retraite serait prématurée.

En savoir plus

La lettre de démission du Premier ministre au chef de l'Etat

Excellence, Monsieur le président de la République, Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.