5 Septembre 2017

Tchad: L'habitat social tchadien en discussion à Paris

Photo: Abdou Diop/Facebook
Les Présidents Idriss Deby (Tchad), Abdelaziz (Mauritanie), et le Premier Ministre Edouard Philippe (France) au Forum de Paris sur le Plan National de Développement du Tchad.

La question du logement, qui fait partie des investissements prioritaires, sera abordée à partir de mercredi, à Paris, à l'occasion de la réunion des donateurs en faveur du Tchad.

Le Tchad est un des seuls pays d'Afrique centrale à ne pas disposer de logement sociaux et d'un mécanisme approprié à cet effet. C'est pourquoi dans les années 2000, le gouvernement tchadien a initié un Plan de développement urbain et d'amélioration de l'habitat avec l'aide des Nations Unies pour la construction de 12.000 logements sociaux.

"De la poudre aux yeux"

Mais, depuis, une centaine seulement ont vu le jour, à la sortie nord de la capitale. Ces maisons sont non seulement mises en vente à des prix éloignés des objectifs initiaux mais aussi occupées par des personnes proches du pouvoir. Pour Robert Allarangué, fonctionnaire de l'Etat à la retraite, ce n'est pas la table ronde de Paris qui va résoudre le problème de l'habitat au Tchad.

"C'est de la poudre aux yeux parce qu'ils vont chercher cet argent pour se le partager comme d'habitude. Ceux qui ont des belles maisons sont des gens qui appartiennent soit à la famille politique au pouvoir ou soit à la famille du président. Mais les travailleurs n'ont pas leurs propres demeures."

Des matériaux de construction chers

Mbernodji Sosthene, enseignant et habitant le quartier Chagoua, un des bas quartiers de la ville de N'Djaména, demeure lui aussi dubitatif quant à une amélioration de la politique de l'habitat. Car en dehors de la mauvaise gouvernance, la cherté des matériaux de construction est un des facteurs qui handicape l'accès des populations aux logements décents au Tchad.

"On a le ciment qui est le plus cher de toute la sous-région alors que le Tchad produit du ciment. On a le gravier qui est exploité localement et qui est aussi cher. Le sable aussi et ainsi de suite... Donc comment voulez vous que les Tchadiens puissent construire? Vraiment, les Tchadiens sont soumis à l'insécurité en terme d'habitation."

Des subventions pour les Tchadiens

La situation est catastrophique, selon Dingamnayel Nelly Versinis, président du Collectif tchadien contre la vie chère. C'est pourquoi, il appelle le gouvernement à subventionner les prix des matériaux de construction, mais aussi de gérer à bon escient les fonds qui seront alloués à l'occasion de cette table ronde au secteur de l'habitat.

"Si pour l'instant le gouvernement arrive à mobiliser des fonds à l'occasion de cette table-ronde, il faut que les dirigeants changent leur façon de gérer, leur façon de gouvernance. Ne serait-ce qu'en subventionnant les matériaux de construction."

Dans ce contexte, résoudre la question de l'habitat ou parachever le projet de construction de 12.000 logements sociaux à travers cette table ronde apparait être un pari difficile pour le gouvernement tchadien.

En savoir plus

Le pays divisé sur la tenue d'une table ronde des bailleurs de fonds à Paris

Le Tchad initie à Paris, la conférence pour la mobilisation des fonds pour le financement de son prochain… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.