7 Septembre 2017

Afrique: Les dirigeants africains doivent accélérer le chemin de l'Afrique vers la prospérité par des économies croissantes et des emplois à travers l'agriculture

Libreville — Plus de 750 délégués et dignitaires de haut niveau, y compris des chefs d'États africains, des ministres et les principales parties prenantes du secteur agricole, sont réunis, cette semaine dans la capitale économique de la Côte d'Ivoire, Abidjan, pour le Forum de la révolution verte africaine de 2017 (AGRF), le premier rassemblement agricole de l'Afrique.

Comme prévu sur le thème «Accélérer le chemin de la prospérité: Une croissance inclusive des économies et des emplois par l'agriculture», le Forum fournira une plateforme pour les dirigeants mondiaux et africains afin de mettre au point des plans susceptibles d'action qui permettront de faire avancer l'agriculture africaine.

La chaîne médiatique de la BAD rapporte que le Forum sera l'occasion de mettre en évidence les progrès dans le programme de transformation agricole en cours en Afrique et d'élargir les engagements politiques, économiques et financiers nécessaires à la Déclaration de Malabo et à l'Agenda mondial autour des Objectifs de développement durable (ODD).

Accueillant les délégués au Forum en Côte d'Ivoire qui est la centrale agricole et économique de l'Afrique de l'Ouest, Mamadou Sangafowa Coulibaly, ministre ivoirien de l'Agriculture et du Développement rural, a exprimé le plaisir de son pays d'être le premier pays africain francophone à accueillir l'AGRF, qui est maintenant dans sa 7ème année.

"La Côte d'Ivoire est la terre de l'agriculture. L'agriculture est l'épine dorsale de notre économie et notre croissance robuste est motivée par des investissements soutenus dans l'agriculture et les petits agriculteurs", a déclaré Coulibaly.

"Les chiffres parlent d'eux mêmes. Le secteur contribue pour 26% de notre PIB, 40% de tous les revenus d'exportation, près de 75% des recettes d'exportation non pétrolières et emploie près de 60% de la population. Nous attendons avec impatience les engagements de cette semaine et les opportunités qu'ils débloqueront pour notre pays et le continent dans son ensemble", a-t-il ajouté.

Plus important encore, l'AGRF 2017 offrira une opportunité aux dirigeants politiques et commerciaux africains, ainsi que leurs partenaires de développement, de faire progresser les engagements qu'ils ont pris au Forum de 2016 à Nairobi, au Kenya, où plus de 30 milliards de dollars américains de promesses politiques, financières ont été faites à l'appui de l'agriculture africaine.

"Nous sommes impatients de soutenir et d'exploiter l'élan créé l'année dernière. Nous sommes ravis de noter les progrès réalisés par les différents partenaires qui se sont engagés à accroître les investissements afin d'améliorer la production, le revenu et l'emploi des petits agriculteurs, ainsi que des entreprises agricoles africaines au cours des 10 prochaines années», a déclaré le Dr Agnes Kalibata, présidente de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique.

"Le Forum de cette année est l'occasion de continuer à pousser pour exploiter le potentiel de l'agriculture comme le meilleur pari du continent pour créer des économies inclusives", a-t-elle ajouté.

Avec plus de 50 séances spécialement conçues, les discussions au Forum vont permettre de diffuser les messages et les appels lancés dans d'autres rassemblements mondiaux et continentaux cette année, y compris les réunions annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), le Sommet de l'UA et les Sommets du G20 et du G7 qui ont fortement mis l'accent sur la création d'emplois pour les jeunes.

«L'agriculture joue un rôle déterminant dans la pauvreté de l'Afrique : elle doit aussi jouer un rôle déterminant dans sa richesse», a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, à la veille du Forum. "Ce n'est que grâce à la régénération agricole que la croissance, la diversification et la création d'emplois peuvent se développer pour les économies africaines, car aucune région du monde n'a jamais été industrialisée sans que le secteur agricole n'ait été transformé en premier. AGRF offre une plateforme pour aligner nos visions et nos priorités".

Un point fort de la réunion sera la publication du rapport historique annuel sur le Statut de l'agriculture en Afrique. L'édition de cette année porte sur l'activité des petits agriculteurs en Afrique subsaharienne et préconise une transformation inclusive qui relie des millions de petites exploitations à des entreprises agroalimentaires, créant des chaînes d'approvisionnement alimentaires étendues et des possibilités d'emploi pour des millions, y compris ceux qui transiteront de l'agriculture.

Un autre moment novateur lors de l'AGRF sera l'attribution du deuxième lauréat du prix Africa Food, maintenant dans sa deuxième année. L'accolade attire l'attention sur les individus et les institutions qui inspirent et stimulent l'innovation agricole dans toute l'Afrique. Le Comité du prix alimentaire africain est présidé par Olusegun Obasanjo, ancien président du Nigeria.

Les accords spécifiques à la chaîne de valeur devraient également être convenus, en particulier ceux qui favoriseront la croissance de l'agro-industrie dans la région de l'Afrique de l'Ouest afin d'encourager la croissance économique inclusive.

L'AGRF 2017 est accueilli par le président Alassane Ouattara, un champion continental de l'investissement agricole, et son équipe de dirigeants gouvernementaux, dont le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, le vice-président, Daniel Kablan Duncan, le ministre de l'Agriculture, Amadou Coulibaly et d'autres membres du Cabinet. Les autres co-animateurs sont la Banque africaine de développement (BAD), l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) et les 15 membres du Groupe Partenaires AGRF.

Le Forum de la Révolution Verte Africaine (AGRF) est une plateforme pour les dirigeants mondiaux et africains d'élaborer des plans susceptibles d'actionner l'agriculture africaine. Créé en 2010, le Forum est apparu comme la plateforme principale d'Afrique qui regroupe une gamme d'acteurs critiques dans le paysage agricole africain pour discuter et élaborer des plans concrets pour réaliser la révolution verte en Afrique.

Les principaux partenaires stratégiques de l'AGRF incluent AGRA, Fondation Rockefeller, Grow Africa, BAD, OCP, AGCO, Fonds international de développement agricole (FIDA), African Fertilizer and Agribusiness Partnership (AFAP), Syngenta, MasterCard Foundation, Centre de recherches pour le développement international (CRDI), Yara International ASA (Yara), la Confédération des syndicats agricoles de l'Afrique australe (SACAU), l'Union africaine (UA) et l'Agence de planification et de coordination du NEPAD. (Source Pana).

Cote d'Ivoire

Guillaume Soro rentré au pays

C'est hier soir que Guillaume Soro, président de l'Assemblée ivoirienne, est rentré au pays. Son… Plus »

Copyright © 2017 Infos Plus Gabon. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.