6 Septembre 2017

Afrique: Burkina # Sénégal - Les Etalons se contentent du point du nul

Menés au score et jouant à 10 contre 11 pendant près d'une heure face aux Lions du Sénégal, les Etalons ont pu arracher le point du match nul (2 à 2) lors de la 4e journée des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018. Hier mardi 5 septembre au stade du 4-Août, la formation burkinabè a dû sortir les tripes pour ne pas concéder une victoire à l'adversaire.

4e journée des éliminatoires de la coupe du monde 2018. Les Etalons recevaient les Lions de la Téranga. Lorsqu'ils sont rentrés de Dakar avec le point du nul (0-0), le public burkinabè se disait que la victoire était à portée de main à Ouaga.

C'était aussi l'objectif du coach Duarte et de l'ensemble de ses joueurs qui se disaient qu'il fallait prendre 4 points de cette double confrontation face au Sénégal afin de prendre une option sérieuse sur la qualification dans ce groupe D des éliminatoires.

C'était dans l'ordre du possible, surtout avec le bon début de match réalisé par les nôtres. En effet, après à peine 8 minutes de jeu, les Etalons trouvaient le chemin des buts avec Bertrand Traoré. Bien servi par son grand frère Alain, le sociétaire de Lyon en France s'infiltre dans la défense adverse et fait semblant de frapper une première fois pour prendre à défaut la défense adverse.

A l'approche des 16 mètres, il réalise l'exploit avec une frappe croisée au ras du sol. Le ballon touche le bas du poteau et va mourir dans les filets du côté opposé (1-0 ; 8e mn). C'était l'entame idéale.

Mais en même temps, c'est le plus dur qui commençait car les Sénégalais avaient ainsi été piqués au vif et allaient tout faire pour revenir au score. Ils vont acculer la défense burkinabè au point qu'elle va commettre des fautes. Issoufou Dayo prend un premier carton jaune à la 16e mn.

Pas très à l'aise dans cette partie, il va s'embrouiller avec Patrick Malo. Les 2 tergiversent et les Sénégalais en profitent pour revenir au score (1-1 ; 27e mn).

Dès lors, les visiteurs appuient sur l'accélérateur, surtout dans les couloirs. Yacouba Coulibaly se retrouvait chaque fois avec 2 joueurs sur le dos. Malo tenait bon, surtout avec le repli défensif de Préjuce Nacoulma.

Mais les choses vont commencer à se gâter pour les Etalons lorsque Issoufou Dayo écope d'un second carton jaune, synonyme du rouge (1-1 ; 41e mn). Le Burkina est alors contraint d'évoluer à 10 contre 11. Et Duarte est obligé de revoir le positionnement de ses hommes.

A la reprise après la pause, il sort son milieu défensif Ousmane Sylla qui venait d'honorer sa première cape en l'absence de Charles Kaboré dans l'entre-jeu. Il est remplacé par Mohamed Ouattara qui formera une nouvelle charnière avec Bakari Koné. Le jeu perd alors en vivacité car les Etalons deviennent très méfiants.

Les Sénégalais vont même jouer essentiellement dans le camp adversaire. Et lorsque Bancé sort pour Cyrille Bayala, les défenseurs des Lions passent des moments tranquilles.

Devant, ils sont intenables. Et sur une accélération, Sadio Mané, oublié au 2e poteau, pique le ballon devant le portier Koffi Hervé Kouakou (1-2 ; 75e mn). La situation devient très compliquée. Il fallait maintenant chercher le nul.

Duarte joue son va-tout en sortant l'arrière gauche Malo pour Banou Diawara. Ce dernier va-t-il sauver les Etalons ? Non.

Le salut viendra de l'autre Traoré de la fratrie, Alain. Sur un coup-franc obtenu par son jeune frère Bertrand, la frappe du gaucher ricoche sur le montant du portier des Lions et le ballon rebondit sur le dos du dernier rempart qui le pousse dans ses propres buts (2-2 ; 89e mn).

Ouf ! On l'a échappé belle. Ce match nul a forcément des allures de victoire car les Etalons revenaient de loin.

Ils conservent même la 1re place du groupe D devant le Cap-Vert, victorieux de l'Afrique du Sud. Lors de la 5e journée, ils se déplaceront en Afrique du Sud avec l'espoir de faire encore mieux. Ce sera avec Charles Kaboré, mais sans Dayo.

Burkina Faso

Oudalan - Une équipe d'agents de santé animale attaquée à Goumtouré-Gnêgnê

L'équipe composée d'un agent de La Croix Rouge et d'un vétérinaire d'un cabinet privé… Plus »

Copyright © 2017 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.