7 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: La RDC, la RCA et le Soudan du Sud s'engagent pour la stabilité de la sous-région

Il s'est tenue à Kinshasa la première réunion tripartite entre la République démocratique du Congo, la République Centrafricaine et la République du Soudan du Sud pour consolider les liens de coopération dans les domaines sécuritaire, humanitaire et commercial.

Dans le communiqué final signé le lundi 4 septembre 2017 au Kempinski Hôtel Fleuve Congo par MM. Léonard She Okitundu, vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et Intégration régionale de la République démocratique du Congo ; Charles Armel Doubane, ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et des Centrafricains de l'étranger de la République Centrafricaine ; Deng Alor Kuol, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République du Soudan du Sud, les délégations de trois pays ont relevé que, sur instruction de Leurs Excellences Joseph Kabila Kabange, le professeur Faustin-Archange Touadera et le général Salva Kiir Mayardit,respectivement chefs d'Etat de la République démocratique du Congo, de la République Centrafricaine et de la République du Soudan du Sud, il s'est tenu à Kinshasa, en République démocratique du Congo, du 2 au 4 septembre, la première réunion tripartite pour examiner la situation sécuritaire, humanitaire et transfrontalière.

Les trois délégations étaient conduites respectivement ; pour la République démocratique du CongoM. Léonard She Okitundu,vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et Intégration régionale. Il était accompagné de MM. Emmanuel Ramazani Shadary, vice-Premier ministre, ministre de l'Intérieur et Sécurité; Crispin Atama Tabe Mogodi,ministre de la Défense nationale, Anciens combattants et Réinsertion; et Aggée Aje Matembo Toto,vice-ministre des Affaires étrangères.

Pour la République Centrafricaine par M. Charles Armel Doubane, ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et des Centrafricains de l'Etranger. Il était accompagné de MM. Joseph Yakete,ministre de la Défense nationale; Jean-Serge Bokassa,ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique et de l'Administration du territoire.

Et pour la République du Soudan du Sudpar MM. Deng Alor Kuol,ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Il était accompagné de MM. Kuol Manyang Juuk,ministre de la Défense nationale et Anciens combattants; Michael Chiangjiek, ministre de l'Intérieur.

La cérémonie d'ouverture a été présidée par M. Léonard She Okitundu,vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et Intégration régionale de la République démocratique du Congo qui a, de prime abord, au nom du président de la République, chef de l'Etat, Joseph Kabila Kabange,souhaité la bienvenue à Kinshasa aux deux autres délégations.

Dans leurs allocutions respectives, les chefs des délégations se sont engagés à promouvoir d'excellentes relations entre les trois Etats frères, en l'occurrence la République Centrafricaine, la République démocratique du Congo et la République du Soudan du Sud, pour consolider les liens de coopération dans les domaines sécuritaire, humanitaire et commercial.

Les trois parties ont placé les travaux de la première réunion tripartite de sécurité frontalière, sous le signe de la confiance mutuelle et de la transparence renouvelée entre les plus hautes autorités de trois Etats, et de leur ferme détermination à renforcer davantage la sécurité le long de leurs frontières communes.

Situation politique et sécuritaire

De manière concertée, la session ministérielle s'est articulée autour des points suivants : situation politique et sécuritaire en République Centrafricaine, République démocratique du Congo et République du Soudan du Sud.

En République démocratique du Congo, les trois délégations ont félicité M. Joseph Kabila pour l'initiative du dialogue politique national inclusif ainsi que toutes les parties prenantes pour l'implémentation réussie de l'Accord du 31 décembre 2016, qui a permis la formation d'un gouvernement d'union nationale et du Conseil national de suivi de l'Accord (CNSA) et du processus électoral.

Les trois délégations ont pris acte et appuyé le communiqué de la 721ème réunion du Conseil paix et sécurité de l'Union africaine concernant la satisfaction des progrès accomplis par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), dans l'enrôlement de près de 98% d'électeurs éligibles et l'exhortation à cette dernière, en concertation avec le CNSA et le gouvernement, à évaluer objectivement l'ensemble du processus électoral afin de procéder à la publication, dans les meilleurs délais, d'un calendrier électoral.

En République Centrafricaine, les trois délégations ont salué les avancées significatives sous la haute direction du professeur Faustin-Archange Touadera,qui ont permis la bonne tenue des élections ainsi que les efforts en cours pour ramener la paix, la sécurité, la stabilité et la réconciliation nationale.

En République du Soudan du Sud, les trois délégations ont noté l'évolution positive de la situation politique, par l'initiative de la tenue du dialogue prise par M. Salva Kiir Mayarditet l'amélioration de la situation sécuritaire.

Sur le plan diplomatique, les trois délégations ont décidé de mettre en place un mécanisme de concertation et d'harmonisation des positions au niveau sous-régional, continental et international.

Les trois délégations ont réitéré leur attachement au principe de souveraineté des Etats, de non-ingérence dans les affaires internes, et ont dénoncé la pratique des sanctions unilatérales par des organisations extracontinentales.

Sur le plan sécuritaire, les parties ont renouvelé leur attachement à appliquer l'Accord-cadre d'Addis-Abeba pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la Région.

Questions des réfugiés et humanitaires, questions des frontières, échange d'informations et préoccupations, divers

Après échanges et discussions fructueux, les trois délégations ont formulé et adopté les recommandations suivantes : signature d'un Accord tripartite portant création d'une Commission mixte spéciale politique, diplomatique, défense et sécurité au sein de laquelle seront traitées les questions ci-après : sécurité le long des frontières communes aux trois Etats ; libre circulation des personnes et des biens; gestion des réfugiés et autres migrants, par la mise en place d'un mécanisme de concertation regroupant les trois Etats, le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés et l'Organisation internationale de migration ; démarcation des frontières communes aux trois Etats; coopération en matière de défense et sécurité ; coopération entre gouverneurs/préfets et responsables d'autres services en vue d'examiner les problèmes qui se posent aux frontières communes ; exemption des visas pour les détenteurs des passeports spéciaux, diplomatiques, officiels ou de service.

Les délégations ont aussi décidé de la résolution, dans le cadre bilatéral, des questions relatives aux forces négatives, en l'occurrence les SPLA/IO (groupe du Dr Riek Machar), les ex-M23, ex-Seleka, ex-Anti-Balaka et autres groupes armés se trouvant dans l'un ou l'autre pays; la facilitation des liaisons aériennes; la relocalisation des combattants étrangers loin des frontières de leurs pays d'origine, conformément aux normes internationales en la matière; la promotion des consultations bilatérales; la promotion des échanges socio-économiques et culturels.

Les travaux se sont déroulés dans une ambiance empreinte de cordialité et de fraternité, preuve de l'excellence des relations qui existent si heureusement entre les trois pays, à savoir la République Centrafricaine, la République du Soudan du Sud et la République démocratique du Congo.

Les chefs des délégations centrafricaine et sud-soudanaise ont, tour à tour et de manière particulière, félicité Son Excellence Joseph Kabila Kabange, président de la République démocratique du Congo, pour cette initiative heureuse qui permettra à la sous-région de connaître le répit nécessaire, préalable au décollage économique, une fois les conditions minimales de sécurité réunies de part et d'autre des frontières communes. Ils ont également remercié le gouvernement et le peuple congolais tout entier pour l'accueil chaleureux, la bienveillance toute fraternelle et la marque d'attention particulière auxquelles leurs délégations respectives ont eu droit tout au long de leur séjour à Kinshasa.

Enfin, les délégations de trois Etats sont convenues de se retrouver à Kinshasa dans un futur proche, à une date qui sera communiquée par voie diplomatique, dans le but d'assurer l'exécution effective des recommandations formulées au cours des premières assises de la tripartite.

Congo-Kinshasa

Pweto s'enfonce dans la crise

En République démocratique du Congo, la crise du Tanganyika déborde sur les provinces voisines. Ce… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.