7 Septembre 2017

Nigeria: Le Directeur du PAM appelle des efforts supplémentaires pour surmonter la crise dans le nord-est

«Cela révèle le pouvoir de l'aide humanitaire», a déclaré Beasley, après son voyage à Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, qui est la plus gravement affectée par la crise de Boko Haram.

«Elle a changé la vie des enfants malnutris, dont les mères craignaient qu'ils ne survivent», a-t-il déclaré. "Cela donne de l'espoir à de nombreuses personnes déplacées qui souffrent de la faim, et à d'autres qui retournent chez eux. Ensemble, nous faisons la différence, mais nous devons continuer à apprendre de ces succès fragiles.»

La visite de deux jours de Beasley au Nigéria - sa première depuis sa nomination à la tête du PAM en mars - comprenait des rencontres avec le vice-président Yemi Osinbajo et le sous-gouverneur de l'État de Borno Usman Durkwa.

Il s'est également entretenu avec les leaders communautaires et les jeunes mères du camp national du service de la jeunesse (NYSC) à Maiduguri, une ville qui abrite des centaines de milliers de personnes fuyant la faim et les conflits.

Dans le nord-est du Nigéria cette année, le PAM, par l'intermédiaire de ses partenaires, a fourni une assistance alimentaire et nutritionnelle mensuelle à plus d'un million de personnes extrêmement vulnérables.

Grâce à de généreuses contributions des donateurs, notre soutien constant contribue à stabiliser la situation des personnes affectées.

Mais la situation générale reste extrêmement inquiétante. La saison de soudure de juin à septembre a aggravé la malnutrition dans de nombreux villages.

L'insécurité, des routes en mauvais état et des encombrements au port de Lagos compliquent la capacité actuelle du PAM à accéder à des zones plus éloignées et de fournir des vivres importés aux enfants qui en ont besoin.

Beasley a mis en garde contre l'impact général de la crise qui dépasse le Nigéria et se propage dans la région du bassin du lac Tchad à quatre nations, qui comprend également le Niger, le Tchad et le Cameroun.

« Il s'agit d'une crise majeure qui nécessite de la sécurité, du travail humanitaire et du développement, des composantes essentielles pour améliorer la situation à court et à long terme", a-t-il déclaré. "La communauté internationale ne peut pas se permettre d'ignorer ce problème, ou cela risque de s'aggraver. »

Beasley a également salué l'engagement du gouvernement nigérian en matière de lutte contre la faim, qui inclue un don récent de 5 000 tonnes de riz destiné aux opérations du PAM. Les autorités ont lancé une initiative de secours séparée visant à distribuer 30 000 tonnes de riz aux personnes souffrant de la faim dans six états nigérians.

Pour sa part, le PAM a acheté près de 95 millions de dollars américains d'aliments cultivés localement pour ses opérations et a injecté un total de 212 millions de dollars américains dans l'économie nigériane, si les transferts en espèces, les salaires locaux et les autres dépenses sont pris en compte.

Suivez-nous sur Twitter @WFP_FR, @wfp_media , @wfp_WAfrica

Pour plus d'informations contactez (adresse électronique : prénom.nom@wfp.org):

Elizabeth Bryant/PAM/Dakar, Tel + 221 639 4271

Andre Vornic/ PAM/Rome, Tel +39 06 6513 2281, Mob. +39 349 980 1068

Jane Howard, PAM/Rome, Tel. +39 06 65132321, Mob. +39 346 7600521

Bettina Luescher, PAM/Genève, Tel. +41 22 917 8564, Mob. + 41-79-842-8057

Steve Taravella, PAM/New York, Tel. +1-646-556-6909, Mob. +1-202-770-5993

Nigeria

La Suisse restitue au pays des fonds détournés par le dictateur Sani Abacha

La Suisse a annoncé qu'elle allait restituer au Nigeria environ 321 millions de dollars détournés… Plus »

Copyright © 2017 United Nations World Food Programme. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.