8 Septembre 2017

Kenya: Le président du Comité olympique kényan Kipchoge Keino ne briguera pas de nouveau mandat

Nairobi, Kenya — Le président du Comité national olympique kenyan (NOCK), Kichoge Keino, a annoncé qu'il ne briguera pas de nouveau mandat lors de l'Assemblée générale prévue le 29 septembre à Nairobi.

L'ancien spécialiste du demi-fond et double médaillé d'or olympique est aux commandes du NOCK depuis 1999. Il avait succédé à Charles Mukora, contraint de démissionner, suite au scandale de corruption lié aux Jeux d'hiver de Salt lake City.

Keino, 77 ans, et plus connu sous le nom de Kip, a déclaré ce jeudi à la presse durant une réunion extraordinaire du comité à Nairobi, que le moment était venu de passer le témoin à quelqu'un d'autre.

Keino, un des administrateurs sportifs les plus respectés du pays, s'en va toutefois à un moment où son image est terni par le scandale des Jeux Olympiques de 2016 qui avait entraîné l'arrestation et l'inculpation de quatre hauts responsables du NOCK pour vols de tenues sportives et la mauvaise gestion de l'équipe olympique à Rio.

Le Comité international olympique (CIO) a également suspendu ses subventions au sport kényan cette année face à l'incapacité du NOCK à organiser ses élections le 5 mai.

Avec le retrait de Keino, l'ancien recordman du marathon, Paul Tergat, devient l'unique candidat pour le fauteuil de président.

Tergat, quintuple champion du monde de cross-country, capitaine dans l'armée de l'air kényane, est aussi le président de l'Académie des sports du Kenya.

Kenya

La commission électorale dans la tourmente

Au Kenya, c'est un départ de plus au sein de la commission électorale en pleine crise interne. Deux jours… Plus »

Copyright © 2017 Infos Plus Gabon. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.