8 Septembre 2017

Cameroun: Développement de Bakassi - La vitesse supérieure

Outre les projets de développement, le programme créé par le Premier ministre va favoriser le repeuplement de la péninsule. Bakassi Peninsula Development Program, en abrégé « BADEP». C'est une appellation à laquelle il faudra désormais s'habituer, à la faveur d'un décret du Premier ministre, chef du gouvernement signé le 21 août dernier.

Cette nouvelle entité arrive dix ans jour pour jour après le Comité de coordination et de suivi de la mise en œuvre des projets prioritaires à réaliser dans la zone de Bakassi. Créé le 27 août 2007, cinq ans après l'arrêt de la Cour internationale de justice de La Haye qui consacrait la camerounité de Bakassi, celui-ci devait identifier les projets à réaliser de manière prioritaire dans la péninsule.

Placé sous l'autorité du Premier ministre, chef du gouvernement, le Comité, convient-il de le rappeler, a eu pour mission principale d'élaborer les mesures de facilitation de l'exécution des projets prioritaires à réaliser dans la péninsule de Bakassi, afin de faciliter le développement de cette zone. De nombreux projets, dans divers secteurs ont été engagés par le gouvernement pour viabiliser cette zone.

Ils concernaient les infrastructures routières, scolaires, de sécurité... La BADEP, qui a son siège à Isangele, l'un des cinq arrondissements du département du Ndian qu'il va couvrir, a pour mission principale de mettre en œuvre la stratégie de repeuplement de la péninsule de Bakassi.

Si le Comité sus-cité avait été créé dans le but de régler une situation d'urgence, les missions de la BADEP l'amènent sur le long terme. La stratégie de repeuplement qui lui est assignée se fera dans le cadre de l'exécution d'un certain nombre de projets qui lui sont assignés.

On peut citer entre autres la facilitation de l'accès dans la zone par voie terrestre et maritime, la mise en place d'un système permanent de sécurité, l'organisation des producteurs en coopératives et comités de développement, la construction des campements pour pêcheurs et agriculteurs nationaux à installer dans la péninsule. Pour le bien-être des populations, il est notamment prévu la mise en place d'un système viable et fiable d'alimentation en eau potable et en électricité, le suivi des travaux de construction d'une mini centrale électrique sur la rivière « Mana'a »...

Pour une meilleure efficacité de ses actions, la BADEP qui, si elle est sous la supervision du Premier ministre, chef du gouvernement, dispose de deux organes de gestion, notamment un Comité d'orientation, dont les principales attributions consistent au vote du budget et l'approbation du plan d'action. Cette structure est placée sous l'autorité du ministre chargé de l'aménagement du territoire. Pour l'exécution des missions sur le terrain, il est créé une Unité opérationnelle de gestion qui est l'organe d'exécution des activités du Programme.

Il n'est pas superflux de rappeler que la nouvelle entité tire ses ressources des dotations de l'Etat, des financements des partenaires au développement, des produits générés directement ou indirectement par ses activités, des dons et des legs.

Cameroun

Approvisionnement en vaccins - Le chef de l'Etat débloque un milliard de F

Les fonds sont prioritairement destinés au vaccin contre la tuberculose, en rupture de stock depuis le… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.