8 Septembre 2017

Ile Maurice: Sugar Investment Trust - De petits planteurs bradent leurs actions

Certains actionnaires ont signifié leur intention de vendre entre 4 000 et 10 000 actions du SIT à Rs 10 l'unité. Or la valeur des parts est estimée à Rs 12 par la compagnie.

Investir dans le Sugar Investment Trust (SIT) ne serait plus dans leurs intérêts. Des actionnaires du SIT, majoritairement de petits planteurs, ont signifié leur intention de vendre leurs actions, ces derniers temps, à travers des avis dans la presse. Certains sont même disposés à brader leurs parts en les vendant en dessous de la valeur estimée par la compagnie. Pourquoi cette urgence ? La chute de 12 % à 3 % du taux de rendement de l'action de la compagnie en une dizaine d'années, explique ces investisseurs. Le SIT a, lui, une tout autre version.

Sur le marché, au moins deux actionnaires ont commencé à vendre 4 000 et 10 000 actions respectivement à travers la presse à Rs 10 l'unité. Or le SIT a estimé la valeur de ces parts à Rs 12.

Kailash Ramdharry, qui détient 300 000 actions au sein du SIT, est un des petits planteurs qui se disent prêts à vendre ses parts. Le hic : il aura des difficultés à trouver preneur. À titre d'exemple, il indique qu'il a pris contact avec un actionnaire qui a décidé de mettre un avis dans la presse pour vendre 10 000 actions, mais en vain. «Cela fait trois semaines qu'il attend un éventuel acheteur», a-t-il déclaré à l'express.

De son côté, un autre actionnaire du SIT, qui est prêt à vendre 4 000 actions pour Rs 46 000 environ, fait ressortir qu'il a besoin d'argent. Il n'ose pas parler du taux de rendement des dividendes de peur de ne pas trouver preneur.

Selon Kailash Ramdharry, qui représente également les intérêts d'un groupe d'actionnaires, ces derniers ont commencé à vendre leurs actions car ils sont découragés de ne pas avoir été payés pendant au moins deux ans. Après cette période, dit-il, ils n'ont eu droit qu'à 3 % de dividende. Il devait indiquer qu'entre 2005 et 2013, les bénéfices qu'il percevait étaient d'environ Rs 30 000 annuellement contre Rs 3 000 aujourd'hui. Pour lui, le rendement de l'action a chuté de Re 1,20 à 25 sous puis 30 sous.

L'actionnaire demande à la direction du SIT de convoquer une assemblée générale spéciale pour expliquer les raisons pour lesquelles les actionnaires ne devraient pas vendre leurs actions. De souligner que la compagnie devra les éclairer quant au trou de plusieurs millions décelé dans ses propres comptes (voir hors-texte) ainsi que les négociations en cours en vue de participer à un projet de smart city au Bouchon, dans le Sud.

Interrogé par l'express, hier, à propos des inquiétudes des petits planteurs, un haut cadre du SIT a fait valoir que la situation financière de la compagnie s'est sensiblement améliorée, ces derniers temps, avec la vente des lots de morcellement Aurea, à Côte-d'Or, et la concrétisation du projet du Bouchon. Il précise que le paiement du dividende sera supérieur à 3 % cette année.

Pour ce haut cadre, la vente des actions du SIT par ces investisseurs s'inscrit dans le cours normal des choses car le SIT est une des compagnies qui disposent d'un très grand nombre d'actionnaires à travers le pays. Il devait également affirmer que cette pratique est courante lorsqu'un actionnaire a besoin d'argent pour financer un mariage ou les études d'un enfant. Ceux qui critiquent la compagnie, ajoutet- il, sont ceux qui n'ont pas été élus directeurs pour siéger au conseil d'administration.

En ce qui concerne la participation du SIT à un projet d'Integrated Resort Scheme au Bouchon, il devait laisser entendre que celui-ci ne date pas d'hier. Il aurait été initié en 2006 mais a commencé à prendre forme récemment. Sont prévus : la construction d'un hôtel et de boutiques de luxe, ce qui pourrait générer 1 500 emplois.

Les comptes du SIT

Le SIT a fait appel à un audit indépendant pour examiner ses comptes. Ceux-ci seront publiés par la suite. La compagnie a subi des pertes de Rs 22 millions en 2016. Mais la performance de ses filiales, notamment SIT Land Holdings Ltd et SIT Property Development Ltd, a assuré au groupe des profits de Rs 85 millions. Avec la vente des morcellements Aurea et d'une aile du bâtiment The Core à Ébène, le loyer de cet espace ainsi que celui de la NG Tower, le SIT s'en est bien sorti l'année dernière.

Ile Maurice

Nicolas Pougnet - «Dans la construction, un ouvrier peut toucher jusqu'à Rs 25 000»

Comment se porte le secteur de la construction aujourd'hui ? Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.