8 Septembre 2017

Kenya: La Nasa demande au gouvernement français de poursuivre Safran en justice

Au Kenya, l'opposition demande au gouvernement français d'engager des poursuites à l'encontre de la société Safran et de son ancienne filiale OT-Morpho, qui ont fourni les boîtiers électoraux utilisés lors du scrutin du 8 août 2017. Dans une lettre adressée au ministre de l'Intérieur, des Affaires étrangères et à l'ambassadeur de France au Kenya, Musalia Mudavadi, un des leaders de la coalition de l'opposition Nasa, accuse les entreprises françaises d'avoir participé à un éventuel trucage du scrutin.

La lettre est datée du 7 septembre, et a été envoyée à la presse vendredi soir. L'opposition y accuse Safran et OT-Morpho d'avoir publié de faux résultats sur le site internet de la commission électorale, et d'avoir laissé passer une manipulation du scrutin sur leurs serveurs informatiques. Ce qui pourrait, selon l'opposition, constituer un crime au Kenya.

La Nasa réclame au gouvernement français des poursuites judiciaires contre les entreprises et plus particulièrement à l'encontre de deux de leurs dirigeants Laurent Lambert et Axel Gaucher.

« Nous avons demandé à nos avocats d'explorer toutes les possibilités légales dans cette affaire, y compris un dépôt de plainte en France », déclare Dennis Onyango, porte-parole de Raila Odinga. Reste à savoir jusqu'où ira l'opposition...

OT-Morpho, qui a fourni plus de 40 000 kits d'identifications biométriques des votants et de transmission électronique des résultats, rejette ces accusations en bloc. Du côté du gouvernement français et de l'ambassade de France au Kenya, aucune réaction pour l'instant. Pas non plus de confirmation de réception du courrier.

Kenya

Du flou dans l'organisation du prochain scrutin présidentiel

Au Kenya, l'incertitude règne autour de l'organisation des nouvelles élections prévues le 17… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.