9 Septembre 2017

Tchad: 20 milliards de dollars pour financer un plan de développement

Le Tchad a obtenu vendredi des promesses de financement d'un montant de 20 milliards de dollars soit environ 10 000 milliards FCFA, lors de la table ronde des bailleurs et investisseurs (environ 500).

Dans un communiqué, la présidence de la République du Tchad se réjouit : « Bailleurs de fonds, partenaires techniques et financiers, ainsi que les pays amis ont annoncé leur intention de débourser 10.000 milliards de F CFA au profit de notre pays. Les autorités tchadiennes tablaient au départ, sur une enveloppe globale de 5.000 milliards de F CFA. »

La nouvelle est un soulagement pour l'économie tchadienne plombée par la dégringolade du cours du pétrole et des engagements militaires régionaux coûteux. Le président de la République s'est engagé à une transparence de gestion de ces sommes : « Les annonces sont bonnes et généreuses. Nous avons dépassé nos attentes mêmes. Mais les difficultés apparaîtront dans la mise en œuvre », a déclaré Idriss Déby. Et d'ajouter, « Je garantis les investisseurs que le gouvernement fera tout pour que tout se passe dans la transparence, avec l'appui des partenaires. »

Les promesses affichées par les groupes privés sont encourageantes : le groupe chinois de télévision payante StarTimes évoque 150 millions de dollars d'investissements dans le pays, alors que le constructeur Saudi Bin Laden Group avance 3 milliards de dollars et le rachat d'une partie de la dette intérieure tchadienne, selon des chiffres encore confidentiels.

Le ministre tchadien de l'Economie et de la planification du développement, Ngueto Tiraina Yambaye, assurait en fin de semaine dernière que son pays, qui a jusqu'ici fondé sa stratégie de développement sur les investissements publics veut davantage s'appuyer sur les acteurs privés. Et ils étaient, en effet, nombreux au cours de cette table ronde : le groupe Almanna qui envisage la construction d'un centre commercial à N'Djamena et le développement de ses activités avicoles, ou encore Ali Artoune Adoudou, un Tchadien fondateur de Catalyx, une agence créée à New York en 2016, qui vise à accélérer le développement de projets d'infrastructures et travaille actuellement sur un réseau de distribution d'électricité au Tchad.

Mais aussi des internationaux, à l'instar du groupe énergétique italien Ascot qui évoque son intention de se développer dans le secteur de l'énergie au Tchad et indique avoir déjà conclu une lettre d'intention avec la Société nationale d'électricité tchadienne, en mai dernier.

Tchad

Affaire Gadio - Le Tchad dénonce un acharnement contre le président Déby

Le gouvernement tchadien réagit au communiqué du ministère américain de la Justice… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.