10 Septembre 2017

Afrique: Jean Kéita, le légendaire gardien ivoirien, s'en est allé

Quelques mois après Laurent Pokou une autre figure de légende du football ivoirien vient de disparaître. Jean Kéita, l'ancien gardien de but international est décédé le 16 août 1017, à Abidjan des suites d'un accident vasculaire cérébral. Agé de 74 ans, le portier qui donnait des cauchemars aux attaquants sera inhumé ce 9 septembre.

Son nom ne dit peut-être pas grand-chose à tous ceux qui sont âgés de trente ou quarante ans. Parce qu'ils ne l'ont pas vu jouer. Mais Jean Keita, le gardien de l'ASEC Mimosas et de la Côte d'Ivoire des années 1960 et du début des années 1970, fut un très grand gardien de but. Sans doute le meilleur que l'ASEC et la Côte d'Ivoire aient connu.

Né en 1943, à Bouaké, il devient à 16 ans, le gardien de l'Espoir de Bouaké, l'un des deux grands clubs de la capitale du Centre-nord de la Côte d'Ivoire située à 370 km environ, au Nord d'Abidjan. L'autre grand club avait pour nom, l'Etoile Filante. Dès ses débuts, Jean Keita faisait parler de lui. Du haut de ses 1,82m pour 78kg, il impressionnait par son physique, mais aussi par son talent.

Il alliait à merveille, classe et élégance. Très vite les échos de ses exploits se répandirent jusqu'à Abidjan. Et dans les compétitions nationales, Keita séduisait les dirigeants des clubs d'Abidjan. Mais c'est finalement l'ASEC qui l'attire. « C'est vers la fin de l'année 1961 que Kamano Kata François est allé me chercher pour signer à l'ASEC Mimosas. J'avais 18 ans », confiait-il. Fanatique de l'ASEC Mimosas, Jean Keita, défendra pendant 11 ans, de 1961 à 1972, les couleurs de ce club. Durant cette période, il remportera six Coupes nationales (1962, 1967, 1968,1969, 1970 et 1972) et trois titres de champion de Côte d'Ivoire (1963, 1970 et 1972).

Naturellement un tel talent ne pouvait échapper à la sélection nationale de Côte d'Ivoire avec laquelle il disputera les CAN 1965, en Tunisie et 1968, en Ethiopie, avec à la clé une 3e place, enfin celle de 1970 au Soudan où la Côte d'Ivoire fut désignée meilleure équipe du tournoi en dépit d'une quatrième place.

Jean Kéita a joué la 1ère édition de la Coupe d'Afrique des clubs champions de la CAF (1964-1965) devenue Ligue des champions.

Adulé par ses pairs

Tous ceux qui l'ont connu affirment qu'avant lui, on n'avait pas connu un gardien de sa trempe. Ils vont même jusqu'à estimer que depuis sa retraite, aucun gardien de but ivoirien ne l'a égalé. Jean Keita fut même le modèle de Robert Mensah, le portier mythique de l'Ahsanti Kotoko et du Ghana. « Après un match contre le Ghana, Robert Mensah était venu me voir dans les vestiaires pour m'exprimer toute son admiration. Il m'a dit que j'étais son modèle et qu'il voulait me ressembler. Il m'avait demandé ma casquette, mon maillot, mes gants. Je les lui avais donnés », racontait Jean Keita. On se souvient que le Ghanéen qui avait quasiment le même physique que son homologue ivoirien, s'habillait comme le portier international des Mimosas.

« Keita, lui, n'avait de modèle que lui-même. Il voulait être le meilleur. Il travaillait beaucoup pour réaliser son rêve. Non seulement il est devenu le meilleur gardien ivoirien de son temps, mais il est aussi celui qui, par une bonne hygiène de vie, a fait preuve d'une longévité rarement égalée. Et en tout, Jean Keita est inégalable en tant que gardien de but », témoigne Youssouf Falikou Fofana, ancien attaquant international, et, lui aussi, sociétaire de l'Asec.

Afrique

Copyright © 2017 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.