9 Septembre 2017

Algérie: Des universitaires appellent à la destitution du président Bouteflika

En Algérie, six personnalités, de l'université et des médias, ont appelé au départ du président Abdelaziz Bouteflika à cause de son état de santé. Le président algérien, 80 ans, qui réalise son quatrième mandat malgré un AVC en 2013, apparaît de moins en moins en public.

C'est une tribune publiée dans la presse francophone. Les six signataires y appellent à la destitution du président Abdelaziz Bouteflika, parce que son état de santé est dégradé, « qu'on ne l'entend plus et qu'on ne le voit presque plus » poursuivent les signataires.

La veille de la publication de cette tribune, le président est apparu brièvement à la télévision, lors du Conseil des ministres. Agé de 80 ans, il subit toujours les conséquences d'un AVC survenu en 2013.

Alors que la télévision diffuse des images d'Abdelaziz Bouteflika lors de ses rencontres avec des diplomates étrangers, ces rencontres se sont raréfiées. Au début de l'année, la visite de la chancelière allemande Angela Merkel avait été annulée.

Depuis quelques jours, quelques militants politiques demandent eux l'application de l'article 102 de la Constitution, un texte selon lequel le Conseil constitutionnel devrait faire constater l'incapacité du président à exercer ses fonctions et la vacance du pouvoir.

Une demande balayée par le nouveau Premier ministre, Ahmed Ouyahia, qui affirme qu'Abdelaziz Bouteflika assure ses fonctions.

Algérie

CAF Ligue des Champions - USM Alger déterminé à se qualifier

En déplacement au Mozambique samedi dernier pour le compte du match aller des quarts de finale de la CAF Ligue… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.