9 Septembre 2017

Sénégal: Agriculture durable et résiliente au changement climatique - La Synergie des actions des ONG s'impose

Des stratégies de durabilité de l'accès des producteurs à l'information climatique doivent être renforcées par l'intégration des observateurs dans la base de données de l'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie (Anacim), ont fortement recommandés les acteurs du projet Agro-Ecologie et Résilience de l'Ong Action Aid ? C'était hier vendredi, à Dakar, lors d'un atelier de partage des réalisations.

Très présents dans le monde rural, les Organisations non gouvernementales (Ong) s'activant dans l'agriculture durable et résiliente au changement climatique doivent travailler à une synergie des actions pour l'efficacité et l'efficience de leurs actions. C'est l'une des principales recommandations d'un atelier de partage des réalisations du projet Agro-Ecologie et Résilience de l'Ong Action Aid, tenu hier vendredi, à Dakar. En effet, Action Aid est présent au Sénégal depuis 2000 et dans 9 zones d'intervention situées a l'Est et au Centre du pays. Son approche est basée sur les droits humains pour lutter contre la pauvreté.

Ainsi, selon Zakaria Sambakhé, responsable des programmes et du partenariat d'Action Aid, «la question du changement climatique aux conséquences imprévisibles et incalculables implique un changement de comportement des hommes par l'adaptation. Et, pour ce faire, de nouvelles approches de production agricole (ressources alimentaires) doivent être bien réfléchies aux fins d'en arriver à une agriculture durable et résiliente au changement climatique», a t-il souligné. Toujours dans la dynamique, il a, en outre, appelé l'Etat à subventionner les agriculteurs pour la production du composte biodynamique, plus simple à produire avec moins de risque sanitaire que les engrais chimiques qui sont plus chers et moins rentables.

Aïssatou Guèye, chargé du projet, parlant du suivi-évaluation, indique que «des comités de gestion des catastrophes sont mis en place et dirigés par des femmes». Elle ajoute: «grace à l'analyse de la vulnérabilité, les femmes des comités de gestion des risques ont élaboré des plans de préparation. Lesquels plans ont permis aux communautés d'entreprendre des actions de réduction des feux de brousse, de conservation des semences adaptées aux variabilités climatiques, l'installation du jardinage sur table au niveau des iles confrontées à la salinisation des sols, l'élevage des petits ruminants, et la mise en place de réserves céréalières».

Sur le terrain, «ces plans ont aussi permis aux communautés de s'engager avec les autorités locales, ce qui a permis d'enregistrer moins d'incendie au niveau des concessions et des champs de production», fait-elle savoir. Dans son développement, Aïssatou Guèye fera savoir que «des stratégies de durabilité de l'accès des producteurs à l'information climatique doivent être renforcées par l'intégration des observateurs dans la base de données de l'Anacim afin d'aider les femmes à obtenir des revenus plus fiables de leurs produits, particulièrement le volet accès aux marchés aux chaine de valeur, qui doit être renforcé pour l'autonomisation économique des femmes».

Sénégal

Khalifa Sall convoqué pour la levée de son immunité parlementaire

Le député-maire de Dakar, en prison depuis mars dernier, soupçonné de détournements… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.